Lire les autres épisodes du récit “Les enfants de la montagne interdite”
>> 1 2 | 3 | 4 | 5 | 6


Le train régional a mis le cap entre la gare de Köln, de style tour Eiffel, et l’ombre ensoleillée de la cathédrale.

Nous avons rendez-vous avec M…, l’avocat d’Apo, le président de la Montagne arrêté le 16 février 1999 par les forces spéciales turques à l’ambassade de Grèce du Kenya, après avoir été successivement expulsé de Syrie, de Russie, d’Italie et de Grèce en raison des pressions commerciales exercées par la Turquie sur ces différents pays. A la suite de son procès, la condamnation à mort du leader kurde a été commuée en peine de prison à vie. Il est depuis lors incarcéré sur l’île İmralı, en mer de Marmara. Depuis 2004, M… est lui-même poursuivi par la « justice » turque, comme le seront ultérieurement plusieurs de ses collaborateurs. Pas facile dans ces conditions d’organiser la défense de son client !

En 2006, l’Allemagne lui a accordé le statut de réfugié politique.

– L’île İmralı, c’est uniquement une prison, ou y-a-t-il aussi des gens libres qui y vivent ?

– Depuis 1930, c’est uniquement une prison. Il s’y trouvait auparavant deux villages de pêcheurs grecs, qui cultivaient des olives à leurs heures perdues. Lors de l’échange de population entre la Turquie et la Grèce, les villageois grecs sont partis en Crète. Les Turques qui les ont remplacés, ne se plaisant pas sur l’île, l’ont finalement quittée.

– J’ai une idée à te proposer. Pourquoi ne pas faire un « bateau pour la libération d’Apo », sur le modèle du « bateau pour Gaza », qui avait réuni de nombreux militant.e.s et personnalités internationales ?

– Oui, c’est une idée à laquelle nous avons déjà pensé. Mais ce n’est pas facile à organiser. Il est fort probable que la Turquie nous interdise l’accès à ses eaux. Au demeurant, les abords immédiats de l’île, dans un rayon de cinq kilomètres, sont une zone militaire. Il est déjà arrivé que des pêcheurs y pénètrent par inadvertance. Ils ont été aussitôt rappelés à l’ordre !

– Je n’ai pas précisément la carte en tête, mais ce serait peut-être possible en kayak…

– Peut-être en partant d’une des îles grecques… Depuis Kobanê, la cause de la libération d’Apo est devenue beaucoup plus populaire, mais il n’est pas certain que nous trouvions assez de volontaires… »

L’azur aimanté soulève du sol une hydre de fer noir, bardée comme un oursin. Tu te croirais sur un kayak, au pied d’une falaise à pic habitée de gargouilles. Le soleil du dehors filtre au dedans par les membranes de couleur qui ponctuent les parois de l’abdomen vertigineux.

Je ne peux pas tout dire de ce qu’Ayfer m’a dit. De ce que je ne peux pas dire, je dirais simplement qu’elle a contribué à la révolution dans la révolution.

L’heure est venue de nous quitter.

A bientôt, grande Ayfer !

Lionel C.
Kurdistan allemand, Toussaint 2016

>> FIN…


Image à la Une : ©Kurdeki Benav | Flickr
Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kerema xwe dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.