La marche à Sivens du 25 octobre prévue de longue date pour rendre un hommage à Rémi et signifier que nous sommes toujours mobilisés, a été interdite par la préfecture…
… La marche à Istanbul du 14 juin prévue de longue date pour rendre un hommage à Ethem Sarısülük, et signifier que nous restons mobilisés, a été interdite par la préfecture…

Rien à voir ?

Pensez-vous vraiment que Rémi Fraisse ne se serait pas retrouvé dans les combats de Gezi qui ont fait des victimes comme Berkin Elvan, Ethem Sarısülük, Mehmet Ayvalıtaş, Mustafa Sarı, Abdullah Cömert, Medeni Yıldırım, Ali Ismail Korkmaz… ? Pensez vous vraiment que les habitants des “yayla” ou autres endroits paradisiaques, qui aujourd’hui luttent contre de grands projets inutiles n’auraient pas compris le combat des zadistes de Sivens ?

Derrière ces projets, il y a le même système qui pourrit la planète, la sainte croissance qui enrichit les mêmes poches et détruit environnement naturel,  humain et social. Le même capitalisme et sa finance qui tue là en privant les populations de leurs terres, là bas en poussant les enfants au travail, là bas en bétonnant, bétonnant.

On sait que face à ces refus là, l’internationale des Etats et ses polices, ses moyens de répression, se mobiliseront toujours, jusqu’à vouloir faire disparaître les morts, empêcher qu’on se souvienne.

Le souvenir devient “terroriste”. Les assassins courent toujours…. et même de plus en plus vite, matraque à la main.

 

remi-fraisse-2015-kedistan-zad

Nous n’oublions pas Rémi !

Nous n’oublierons pas non plus,

Gezi
Suruç
Ankara
Hacı Lokman Birlik

 

 

 

 

 

 

gezi-victimes

 

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.