Turquie • A Nation unique, journal unique, tuyau unique

Turquie Turkey Turquía

Voilà qui va faire des économies de papier. Enfin… sur le papier. Car le rachat du principal groupe Doğan Medya, par un proche du Reis ne signifie pas la fin des publicités pour le régime, bien au contraire.

Je me demanderai toujours pourquoi le Président est sans arrêt en campagne électorale.

Il se déplace dans le pays avec des caméras et des pisses copies qui ensuite, nous refilent leurs souvenirs de voyages, embarqués au cul du Reis, sur la télévision nationale, sur les autres chaînes, et quasiment même quand l’écran est éteint, tant on finit par voir le portrait du Reis en incrustation…
Il lui manquait sans doute encore quelques journaux…

En même temps, il en ferme encore un, comme ça, Özgürlükçü Demokrasi, qui dépassait encore de la pile. Il aurait publié une carte pour révéler où se trouve la ville d’Afrin… C’est en Syrie paraît-il. Du coup, les Ministres qui nous clament “on est chez-nous” ont du expliquer…
J’ai entendu dire aussi qu’un Président français avait signalé à Erdoğan qu’il lui fallait régler son GPS à ce sujet.

Erdoğan a répondu. Je n’ai pas tout écouté, mais j’ai appris que le Président français était de “petite taille”… La diplomatie a ses secrets.

En fait, je n’ai pas envie de rire de tout cela. Mon pays s’enfonce chaque jour encore davantage dans l’obscurité et la boue sanglante, et plutôt que nous tendre la main, à nous qui nous noyons, vos gouvernements tendent des billets à celui qui nous enfonce la tête dans la fange.

Je n’ai pourtant pas à me plaindre, à côté de celles et ceux qui sont sous les feux de “nos forces libératrices”. J’ai chaque jour sur papier, un nouveau portrait couleur de l’Atatürk ottoman pour remplacer mon papier toilette, et des publicités pour les “produits turcs” entre deux spots d’Erdoğan, et pour les touristes, le Bosphore est toujours là.

Mais il y a encore un truc nouveau pour la Turquie…

Pour me convaincre de l’utiliser, on m’avait expliqué que l’Internet était comme un tuyau où chacun mettait ses informations pour les montrer aux autres. Comme un grand téléphone mondial avec l’image. A la pratique, j’ai vite vu que ce n’était pas si simple que ça, et surtout que là aussi, chacun voulait coloniser sa part du tuyau. Bref, j’ai vite compris que l’Internet était à l’image du reste, en version mondialisée. Mais si j’y suis encore, c’est parce que j’ai aussi compris que pousser un coup de gueule sur Internet ou son balcon n’avait pas tout à fait la même portée.

C’est drôle, j’ai l’impression que le Reis vient de le comprendre aussi. Alors, ils ont voté…

En douce, le Parlement a voté un tas de trucs pour mettre l’Internet en Turquie sous le contrôle d’un “régulateur”. Les services de vidéos par exemple, vont passer sous le contrôle du Haut Conseil de l’audiovisuel (RTÜK). Il faudra que les plateformes demandent une licence avec enquête de police et tout et tout. Qui dit police dit MIT… Le Conseil surveillera tout ça. Il pourra faire bloquer en 24 heures les “sites” qui continueraient à donner des contenus sans licence. Du coup les chats pourraient bien être interdits à Istanbul, le comble…

Erdoğan va tuer aussi les oiseaux, les tubes et les trucs en f., si ils ne filent pas droit. Peut être que pour les épargner, il va leur demander de lui refiler toutes les “données confidentielles” qui traînent… C’est déjà arrivé ailleurs non ?

Quand je regarde autour de moi, je ne vois pas ce qui pourrait bien arrêter tout cela, à part une fissure qui se réveillerait en sortie du Bosphore.


Turkey • A single pipe and a single paper for a Single Nation Click to read
Turquía • Un solo periódico, un solo conducto, una sola nación Haga clic para leer

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias
Mamie Eyan
Chroniqueuse

Mamie stanbouliote de 82 ans.
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…
Mamie Eyan on Facebook
Mamie Eyan

Chroniqueuse Mamie stanbouliote de 82 ans. Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…

    Related posts