Français | English

L’autrice kurde Meral Şimşek, devait se rendre à Oldenburg en Allemagne, pour le congrès ordinaire de PEN kurde dont elle est membre, qui doit se dérouler les 8, 9 et 10 juillet prochains.

Comme tout citoyen de la République turque, Meral a donc déposé un dossier de demande de visa dans les services externes du consulat d’Allemagne.

Malgré un dossier complet, appuyé par une invitation officielle, sa demande de visa lui a été refusée par le consulat.

Quant au PEN Allemand, lorsqu’elle lui a demandé de l’aide, il lui a répondu par un court message :

“Chère Meral,
Nous vous remercions pour votre message.
Après avoir examiné vos documents et consulté nos conseillers, nous sommes au regret de vous informer que, pour le moment, nous ne sommes malheureusement pas en mesure de vous aider dans cette affaire spécifique.
Désolé et meilleures salutations.”

Meral a fait part de sa réaction à Kedistan :

“Malheureusement mon souhait d’être présente au congrès du PEN kurde, dont je suis membre, et de participer aux élections de son administration, ne sera pas réalisable, du fait que le gouvernement allemand refuse ma demande de visa, en raison de “l’article 13”. Cet article concerne les personnes qui ‘risqueraient de demander asile’.

En tant que littéraire, je dénonce l’Allemagne, pays de l’Europe, pour cette attitude injuste. Par ailleurs, je ne suis pas la seule concernée par ce refus, les demandes d’une partie des autres participant.es sont également refusés. Je considère donc cette attitude, comme une prise de position politique générale envers les Kurdes.

Il serait nécessaire de noter également ceci : ‘le risque d’asile’ revient à accepter que ces personnes ne sont pas en sécurité dans le pays dont elles sont citoyennes, mais à les refuser. Le gouvernement allemand, avec cette attitude, dit en quelque sorte à la fois ‘oui, les Kurdes ne sont pas en sécurité en Turquie, c’est un fait‘, et, dans le même temps ‘notre grande démocratie n’est pas contre ce fait’.

L’autrice kurde Meral Şimşek, qui a publié des romans, poèmes et nouvelles, fut récemment récompensée par le prix allemand Theodor Kramer. Meral Şimşek est poursuivie en Turquie, pour “appartenance à une organisation terroriste” et pour “propagande”. Elle est une de nombreuses personnalités, intellectuel.les, jeté.es devant les tribunaux avec l’accusation fourre-tout de “terrorisme”.

Son procès se poursuit. Le 5 juillet dernier, lors du procès qui se déroula à Edirne İpsala, le Procureur a rendu son avis définitif. La prochaine audience,  probablement avec le verdict,  est prévue pour le 18 juillet 2022 à 11h00.

Suite aux chantages d’Erdoğan concernant l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’OTAN, et sa menace d’y opposer un véto, estimant que la question kurde était cause de différents avec les Pays Nordiques, les pays concernés ont fait allégeance au régime turc et capitulé devant ses exigences. A cette occasion, les membres de l’OTAN ont confirmé leurs visions concernant la qualification “terroriste” du mouvement kurde et la “légitimité de la Turquie à s’en défendre”. La Turquie a présenté une liste de demandes d’extradition de militant.es, à l’appui de son chantage. Il n’en fallait sans doute pas plus pour les antennes diplomatiques européennes pour durcir leur politique de visa.

De surcroît, cet article-13  a ceci de contradictoire qu’il est en totale opposition justement avec une possibilité de demander asile “dans le pays d’origine”, comme le suggère pourtant haut et fort toute la droite européenne, comme “solution”.

L’Allemagne, souvent présentée comme modèle d’accueil, n’a en réalité qu’une politique migratoire intéressée par la main d’oeuvre et est, rappelons-le, le Pays qui avec la France a tenu le plus à cet accort scélérat européen qu’et le deal sur les migrants passé avec Erdoğan.

Une amie, une de plus, fera sans doute les frais de cette politique européenne hypocrite avec la Turquie.

Vous pouvez lire les écrits de Meral Şimşek, une des auteur.es invités réguliers du Kedistan en suivant ce lien.

Ajout du 21 juillet 2022 

Tweet de Meral le 20 juillet

Je voudrais exprimer ma gratitude à Deniz Yücel, à la ministre allemande de l’Intérieur, la sénatrice de la culture de Berlin, le Maksim Gorki Theatre, LCB, et à toutes les institutions/organisations et individus, en particulier Deniz Yücel, qui m’ont aidé à résoudre cette question et à être enfin en sécurité en Allemagne.

Provisoirement donc, après que la nouvelle du refus par la diplomatie allemande en Turquie se soit répandue, et grâce à des interventions sur place à Berlin pour décrire le cas précis de Meral Şimşek, nous ne pouvons que nous réjouir collectivement du résultat positif obtenu pour Meral.


Soutenez Kedistan, FAITES UN DON.

Nous entretenons “l’outil Kedistan” autant que ses archives. Nous tenons farouchement à sa gratuité totale, son absence de liens publicitaires, et au confort de consultation des lectrices et lecteurs, même si cela a un coût financier, jusque là couvert par les contributions financières et humain (toutes les autrices et auteurs sont toujours bénévoles).
Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.