Français | Castellano | English

Chers amiEs,

Le vendredi 19 janvier dernier j’avais des réunions au quartier de Chek Maqsûd d’Alep et le samedi 20 janvier, les bombardements ont commencé et pour le moment je suis coincée au quartier. Les routes vers Afrin sont fermées par le régime.

Mes deux frères sont à Afrin. L’un est un médecin qui s’occupe des blessés et l’autre est un journaliste qui me tient au courant de la réalité des choses.

La situation est désastreuse surtout dans la région de Jendêrêsse et Rajo. Erdoğan a commis des massacres contre les civils et surtout contre les réfugiés dans les camps. Les habitants, surtout les enfants et les femmes, des villages frontaliers se sont réfugiés ou cachés dans des caves et des sous-sols et se sont déplacés vers le centre ville.

Le moral du peuple est très haut et il n’a pas peur. Il y a une grande résistance et une mobilisation totale. L’armée turque a déclaré sa défaite et elle n’a pas du tout avancé. Les tactiques menées par les combattants des YPG et YPJ et les Forces Syriennes démocratiques ont pu empêcher les terroristes d’Erdoğan d’avancer. Il y a même des informations selon lesquelles les terroristes et les bandes d’Erdoğan s’entretuent de l’autre côté de la frontière, et ceux qui se reculent vers la Turquie ils sont éradiqués.

Je vous tiendrai au courant de ce qui passait et se passe actuellement…

Moi j’essaie de trouver une route pour rentrer à Afrin.

Vive Afrin !
À bientôt
Gulistan Sido
27/1/2018 – 18:08

LIRE AUSSI : En direct d’Afrîn • Gülistan Sido parle du Rojava…

Image à la une : Photo Welat TV-Radio, Route d’Afrin
Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Auteur(e) invité(e)
Auteur(e)s Invité(e)s
AmiEs contributrices, contributeurs traversant les pages de Kedistan, occasionnellement ou régulièrement...