Français | English

Le gouvernement AKP de notre bonne Turquie a un moment hésité, ne sachant s’il fallait parler de virus arménien ou kurde à propos du coronavirus.

Je plaisante à peine.

La première réaction fut… de ne pas en avoir, ou plutôt de menacer d’enquêtes “les diffuseurs de fausses nouvelles et les partages menaçant la sécurité générale et la tranquillité d’esprit sur les réseaux sociaux liés au coronavirus”.

Mais la voix est venue de nos bigots garants des bonnes moeurs et de la santé publique : “nous irons tous au Paradis”. En effet, après avoir déployé les efforts pour conjurer l’arrivée du virus, et pour ne pas avoir à faire la publicité pour les solutions alcooliques, nos sages ont promis que tous les décès seront qualifiés de “martyrs”. Vous pouvez ôter le masque…

Celui qui meurt de la peste est martyr
Yeni Akit, média torchon, la voix de son maître se base sur un Hâdith rapporté par Muslim (6/51) et Ahmad (2/522) selon Abû Hurayra.
<< Le Prophète a dit : ”Qui considérez-vous comme martyr ?”. “Celui qui est tué sur le sentier d’Allâh est un martyr. Celui qui meurt sur le sentier d’Allâh est un martyr. Celui qui meurt de la peste est un martyr. Celui qui meurt d’une maladie du ventre est un martyr. Celui qui meurt noyé est un martyr.’‘ >>
Et il explique d’une plume facilement compréhensible par tout le monde :
“Parce que le martyr est la personne qui combat l’ennemi pour protéger les Musulmans du danger. La personne qui patiente et fait des efforts pour que les autres Musulmans ne soient pas infectés, qui, autrement dit, mène un combat contre la maladie est considérée également comme martyr. Car dans les deux cas, les personnes seraient mortes en protégeant les Musulmans.”

Si demain le Président venait à rencontrer le virus, cela justifierait donc les mesures de précaution prises avec l’affichage à l’avance de son portrait de martyr partout. Mais, une fois de plus, ces bigots font preuve de patriarcat. Ils n’ont même pas pensé aux 40 vierges qui accueilleront ces martyrs là au paradis et seront de facto infectées… ce qui contredirait la citation, du coup.

Bon, vous me direz qu’il n’y a pas qu’au pied du minaret qu’on attache les ânes… J’ai cru comprendre que chez les évangélistes américains, se répandait la nouvelle que le Dieu voudrait punir là, les “sodomites“. Je ne vois pas trop le rapport avec l’origine chinoise, mais je me pose des questions du coup sur leurs propres rassemblements à l’origine de circulations internationales du virus en question. Etre plus près de Dieu et de son paradis ne donne donc pas l’intelligence ou la science infuse, encore moins la cohérence, ni ne protège. Mais Trump leur rendra grâce.

Le virus cristallise les peurs, et les boutiques à bon dieu vont essayer de faire recette là-dessus. Tans pis si cela justifiera tous les racismes, toutes les homophobies, tant que ça rassemble autour de la chapelle, du temple, ou du minaret.

J’ai cru comprendre qu’en Europe, cela avait aussi renforcé tous ceux et celles qui font commerce de frontières. Faudrait tout fermer, tout contrôler, tout lessiver. En plein au moment où le Reis de Turquie pousse les migrants vers la Grèce, le coronavirus va faire passer la fermeture de la forteresse Europe pour une “mesure de précaution sanitaire”. Toutes vos extrêmes droites et tous vos xénophobes vont bientôt appeler à se méfier du migrant “porteur sain” qui contaminera, à coup sûr, la blanche Europe, comme hier le terroriste.

Merde, finalement, pour éviter tout ça, “On ira tous et toutes au Paradis”, c’est pas si mal pour éviter la panique.

 


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Potete utilizzare e condividere gli articoli e le traduzioni di Kedistan precisando la fonte e aggiungendo un link, al fine di rispettare il lavoro di autori/autrici e traduttori/traduttrici. Grazie.