Turquie sous le feu des critiques, Kurdes sous le feu des chars

Turquie Turkey

J’ai vu, cette semaine, comment ont été accueillies, à coup de pierres, les patrouilles des “sources de paix” de la Turquie.


Français | English

Sur une des vidéos, on annonçait même la présence de la mère d’Hevrîn Xelef. Peu importe l’information, la colère de ceux et celles qui, trahiEs par tous, voient parader des véhicules blindés d’un pays, le mien, qui commet crimes de guerre sur crimes de guerre en Syrie, est plus que légitime. Et lors de ces protestations, il y a eu un mort, écrasé par ces sauvages, et des blessés. Tout ça pour des pierres, comme en Palestine.

Vous devriez d’ailleurs en faire autant dans vos pays respectifs, contre les livreurs d’armes, et leurs soutiens gouvernementaux. Ecouler les vieux stocks d’armes interdites par les conventions internationales mérite bien qu’on le dénonce partout.

Est-ce que vous savez qu’il y aura une rencontre entre le Reis de Turquie et les politiciens français, anglais et allemands, début décembre, à Londres, au moment d’un sommet de l’OTAN ? Vont causer gros sous et réfugiés probablement et avoir le Poutine au téléphone. Faut finir le job sans doute. Pour l’instant c’est du “tu veux un chwing ?” avec le Trump.

Turquie Syrie ONU

L’ONU, elle, vient d’échanger la promesse qu’on parlerait plus de crimes de guerre, contre l’assurance que les réfugiés syriens rentreraient de Turquie au “volontariat”, vers la Syrie. Les gangs vont trouver du renfort à ce compte là. Et, mine de rien, on glisse en douce vers l’acceptation d’une épuration ethnique d’une partie de la Syrie occupée. Ça me rappelle un truc, où il y a aussi un mur, une zone occupée, l’année même où on fête la berlinade de 1989 ; ça ne me rajeunit pas d’ailleurs.

J’ai vu aussi des images où les troupes d’occupation turques changeaient les panneaux kurdes… Là, c’est carrément 1939… Et c’était après un Munich aussi. Les succès de mon enfance qui reviennent, drones d’attaque en plus.

Et pourtant, le Reis n’a pas de quoi pavaner. La crise économique redémarre, le Poutine le tient par l’oreille, et tous les rôdeurs qui aiment le pouvoir attendent le faux pas. Tous républicains, militaristes et amateurs de Kurdes morts, mais pas tous invités au banquet de la corruption ; alors ça crée une opposition. Y en a encore chez vous qui les appelaient sociaux démocrates, tous les pourris charognards qui guettent, après le coup d’Etat de 2016… Z’avez pas honte ?

Vos gouvernements européens le savent, pourtant. Ce serait le moment de planter des banderilles plutôt que d’avoir la trouille… Mais vous aimez peut-être les barbes longues ? Qui sait ? Salut facho ou barbe du papa, mon coeur balance, c’est ça ? Les deux à la fois, nous on a déjà vous savez.

De loin, et surtout en regardant la France, j’ai l’impression que vous avez des effets de mode médiatiques et des élans politiques qui tournent le dos aux réalités vécues par tant d’hommes et de femmes dans nos contrées. Entre le débat sur le voile écolo et celui sur la transition islamique, on s’y perd autant que dans la presse d’Erdoğan, à lire vos polémiques.

En Allemagne, une ministre a une bonne idée, comme celle d’envoyer des soldats pour imposer un arrêt à la Turquie. Tout le monde l’a fait taire, en lui rappelant que l’AKP a aussi bien du monde là-bas, et que les ennuis pourraient commencer… En Grande Bretagne, on cherche des portes de sortie sans entrer dans le sujet… Mais on va y accueillir le banquet de l’OTAN.

Et pourtant, vous avez tous les moyens de lui mener la vie dure, à l’envahisseur !

Je sais, je suis “y a qu’à” en disant comme ça. Mais faudra pas pleurer après, quand Erdoğan vous demandera des gâteries, et parler de viol des consciences. Des viols, des meurtres, des vrais, il y en a sous vos yeux, et vous détournez le regard, bande de lâches !

Je ne dis pas ça pour vous, mes chères lectrices et lecteurs, mais faudra peut être un jour vous en débarrasser de vos affairistes aux commandes, et ne pas choisir non plus pire encore. Nous on y a échoué en Turquie, et on sait ce que ça coûte, un état islamique. On est toutes et tous dans le même bateau. Et j’ai aussi un souvenir d’avoir lu une lettre d’Aslı Erdoğan, qui déjà pointait bien le même naufrage.

Je vous envoie un salut d’Istanbul, avant de glisser sous le tapis.


Translation by Renée Lucie Bourges
iknowiknowiknowblog.wordpress.com
Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Mamie Eyan
Chroniqueuse

Mamie stanbouliote de 82 ans.
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…
Mamie Eyan on FacebookMamie Eyan on Twitter
Mamie Eyan

Chroniqueuse Mamie stanbouliote de 82 ans. Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…

    Related posts