Envoyez des cartes-postales solidaires à Zehra Doğan

cartes-postales

Zehra, journaliste de l’agence féministe JINHA, accusée d’être membre d’organisation illégale, pour ses articles et dessins, est actuellement détenue dans la prison des femmes, à Mardin.

Nous lançons une campagne de solidarité, avec l’accord de ses amis et proches, pour dire aussi bien à Zehra qu’aux autorités qui l’ont mise en prison, qu’elle n’est pas seule.


Ajout du 9 décembre 2016 : Désormais en liberté provisoire Zehra comparaitra le 23 février 2017.
Pour suivre ses nouvelles, cliquez sur Zehra Doğan


Soyez-en sûrEs, elle partagera cette solidarité avec ses co-détenues.

Nous vous proposons donc, de lui envoyer des cartes-postales.

Sachez que, pour que vos messages de soutien puissent traverser le ‘contrôle’ avant de trouver sa destinataire, il faudra respecter quelques règles.

La prison exige que tous les textes soient écrits en turc.

Si vous n’êtes pas turcophone, pas de panique !

  • Avant tout, prenez le soin de choisir des cartes-postales sans inscription en langue étrangère sur l’image.
  • Rédigez votre message en turc :
    – Vous pouvez utiliser un des modèles que vous trouverez ICI.
    – Vous pouvez vous rapprocher des associations kurdes, ou alévies de votre localité. N’est-ce pas aussi une excellente occasion pour tisser de nouveaux liens ?
    – Vous pouvez également nous demander de l’aide et envoyer votre texte à cette adresse électronique : correspondants@kedistan.fr. On traduira pour vous… et vous renverrons la traduction. (Mais comme nous nous écroulons déjà sous le boulot, nous vous prions de ne pas dépasser 350 caractères, l’équivalent d’environ trois, quatre phrases. (Merci de votre compréhension…)
  • Quand votre carte sera prête, pensez à la prendre en photo. Faites-nous parvenir vos photos, car nous publierons régulièrement des mosaïques de messages et cela permettra, en plus, de garder une trace en cas de censure partielle ou blocage complet des courriers… Pour ce faire, utilisez le mail “correspondants@kedistan.fr” déjà cité.
  • Mettez vos cartes-postales sous enveloppe.
  • Ajoutez sur l’enveloppe, vos noms et adresse en tant qu’expéditeur/trice.
  • Le tarif postal est de 1,25 €.
  • Envoyez votre enveloppe à l’adresse suivante :
  • Zehra Doğan
    Mardin E Tipi Kadın Cezaevi
    47100 MARDIN Turquie

Et si vous ne désirez pas personnellement vous engager dans cette démarche pour des raisons qui vous appartiendraient, partagez le plus possible cet appel sur vos réseaux sociaux préférés ou dans vos listes mail d’amiEs… Merci !

 

Parallèlement, une campagne pour sensibiliser les élus européens, élus parlementaires, ou à mandat national ou local, afin qu’ils demandent la remise en liberté des intellectuel(le)s, journalistes, militantEs de la société civile emprisonnéEs, dont Zehra, s’est engagée…
Nous vous en communiquons le texte et vous informerons des suites données.

Si vous avez autour de vous des “éluEs” susceptibles de se joindre aux signatures européennes, faites leur suivre et demandez leur d’envoyer eux mêmes la lettre auprès de la commissaire européenne, “Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité”, Mme Federica Mogherini. Cette tâche leur incombe.

“Ecrire et faire connaître son empathie pour l’humain n’est pas illégal, mais légitime”

L’article de JINHA (en turc) sur ce sujet : ICI


Autres langues :
Zehra Doğan’a destek kartpostal kampanyası
Send postcards to Zehra Doğan 


Lisez aussi les articles de Kedistan sur Zehra :

Reportage avec Zehra, journaliste de l’agence JINHA

Journaliste, Zehra dessine l’innommable

Özgür Gündem manuscrit édité depuis la prison des femmes

Pour Zehra Doğan : pas de paix en prison !


Rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kedistan
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
Kedistan on EmailKedistan on FacebookKedistan on PinterestKedistan on TwitterKedistan on Youtube
Kedistan

About Kedistan

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts