Souscription : Soutenez KEDISTAN

souscription

Nous allons bientôt fêter les deux années d’existence de notre magazine d’informations en ligne KEDISTAN, le 1er novembre prochain. Et nous lançons une souscription annuelle.

Le pari de la gratuité a été tenu, et Kedistan est devenu en partie une plateforme collaborative, où toutes et tous les auteurEs bénévoles ont, dans la durée ou non, publiés des brèves, des analyses, des alertes, des photographies, des vidéos, des appels, concernant la Turquie et le Moyen-Orient, son actualité ou son histoire. Et le pari du « culturel », indispensable, a aussi été gagné.

Merci encore à tous les auteurEs invitéEs, les chroniqueurs, les collaborateurs et collaboratrices occasionnelLEs, les aides à la traduction, à toutes les participations militantes. Et merci à celles et ceux qui nous incitent à poursuivre, par leurs lectures assidues ou ponctuelles sur telle ou telle questions.

KEDISTAN n’existe que pour vous. Nous pouvons l’affirmer, puisqu’aucunE membre de la petite équipe n’en tire revenu, gloire ou « pouvoir » politique.

L’année qui vient de s’écouler aurait pu nous démoraliser, nous donner la tentation de jeter l’éponge. La Turquie et le Moyen-Orient ont pris davantage de place dans la presse mainstream. Pour son lot d’horreurs en Syrie et en Irak, côté Daech ou côté Assad, on ne compte plus les manchettes. Pour l’accentuation de la crise politique en Turquie, culminant dans un putsch manqué et les purges, pour le deal européen et le silence de ses états, on a vu des éditoriaux fleurir. Bref, la géopolitique du Moyen-Orient a fait écrire, commenter.

Les kedi ont autant appris de cette année noire.

Nous ne nous sommes pas contenté de relayer des informations. Et comme la fameuse « objectivité » n’est pas notre bol de croquettes, les événements politiques nous ont fait réfléchir, prendre parti, non en plantant un drapeau dans chacun de nos billets, mais justement en renforçant notre liberté de ton et nos regards croisés.

Les rencontres, les multiples liens tissés, ici dans les diasporas, là-bas dans les luttes et celles et ceux qui les mènent, ou en sont les observateurs engagés, tout cela a contribué à développer un réseau certes peu formel, mais tellement mobilisateur. Nous ne pouvions baisser les bras et nous mettre à vendre de la soupe, pour chercher le lecteur, nous avions plus « responsable » à faire, même avec le ton habituel.

Alors, certainEs lecteurs/trices se sont peut être éloignéEs, d’autres, en grand nombre, nous ont rejoints, et principalement parmi des amiEs kurdes…

Nous avons aussi eu notre lot d’ennuis et de déconvenues. Sur les réseaux sociaux, comme il en est de mise aussi pour d’autres groupes ou pages qui publient sur le Kurdistan, nous avons connu un peu de censure, principalement sur facebook… Et fait l’objet de “signalements”et de “restrictions”… Pas toujours du fait des admirateurs d’Erdogan. L’utilisation des réseaux sociaux réservent des surprises. Pour le site, nous avons été « virés » pour la 2e fois par un hébergeur web peu enclin à supporter des attaques sur ses serveurs, et surtout absolument pas prêt à soutenir la croissance de notre lectorat, dans les périodes critiques de cette année écoulée.

Le site a donc désormais SON serveur. Et cela bien sûr a considérablement augmenté les coûts d’hébergement, désormais adapté à des consultations plus nombreuses en toute sécurité.

Après presque deux ans de mise en ligne du magazine, nous avons décidé que les infos alternatives que nous publions, devaient rester accessibles à toutes et à tous, gratuitement, avec facilité d’accès et de lisibilité. Nous sommes plus que jamais décidé à élargir ce qui devient une plateforme collaborative, même si l’équipe proprement dite de « mis en ligne » restera nécessairement restreinte. L’utilisation des mises en réseau sera plus que jamais d’actualité.

Et, au passage, nous nous adressons à celles et ceux qui ont pensé un jour à publier un article sur Kedistan, des photos, proposer une chronique, et n’ont jamais franchi le pas. Si vous êtes lectrices ou lecteurs réguliers, vous connaissez notre esprit libertaire, et les regards croisés qui vont avec. Alors, “osez Kedistan” !

L’existence du site et sa diffusion demandent cependant un effort financier non négligeable. Pour ce faire, si le bénévolat de l’équipe restera la règle, nous pouvons néanmoins, après deux ans, établir un coût de fonctionnement, (jusqu’ici supporté par les créatrice/teurs du site), et faire en sorte que ces coûts soient désormais mutualisés entre lecteurs/trices, contributeurs, et la plateforme collaborative elle-même.

C’est donc aussi un appel aux dons et soutiens financiers que nous lançons, à raison de 10 € par jour à récolter, soit 1 centime d’euro par lecteur/trice en moyenne… Si chaque lectrice/teur régulierE versait 1 €, nous multiplierions l’objectif par cent. “Les petits ruisseaux font les grandes rivières”.

L’argent collecté sera ventilé mensuellement de la façon suivante, à concurrence de 304 € à récolter :

  • Pour les frais d’hébergement du site internet, de façon sûre et sécurisée, son design, son ergonomie, ainsi que sa maintenance complète : 169 €
  • Pour les frais associés courants (électricité, abonnements, provision pour renouvellement de matériel informatique…) : 65 €
  • Pour des provisions sur frais de déplacements et communication (rencontres, réunions publiques d’information, participations médias, investigations… flyers…) : 70 €

Les fonds seront utilisés au fur et à mesure des besoins et des dépenses engagées sur l’année.

La souscription est donc désormais ouverte sur un site sécurisé et « éthique », qui ne prend ni commissions, ni n’utilisera vos coordonnées. Tout juste demande-t-il un « pourboire », d’ailleurs non obligatoire…

Inutile de dire que nous n’en voudrons à personne de verser seulement et symboliquement un euro de soutien, bien au contraire, le but recherché est aussi solidairement la participation de toutes et tous…

Alors, si vous pensez que KEDISTAN a sa place dans vos sources d’informations favorites, politiques ou culturelles, si vous pensez qu’il est aussi un outil militant utile, aidez à sa survie et son développement. Il restera ainsi un média alternatif indépendant et libre de ton.

Pour les virements :

Les amis du Kedistan
Crédit Mutuel
CM Mazé
IBAN FR76 1027 8394 1000 0219 6880 186
BIC CMCIFR2A

Pour les dons en ligne :

Cliquez ci dessous…


Soutenez Kedistan !

Faites un don…

Pour visualiser notre projet sur le site HelloAsso cliquez ICI

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts