Türkçe Twitter | Français | English

Incendies en Turquie : nous traduisons un thread partagé sur twitter. Sans commentaires superflus, pour archive.

1- COMMENT NOUS ONT-ILS BRULÉS…
Je vais lister, pendant 10 jours, ce que nous avons vécu, alors que le pays était en feu, les unes après les autres. Qu’il y ait une archive, pour que les responsables ne soient pas oubliés, pour que nous n’oubliions pas la disgrâce. Nous verrons alors, à quel point il est difficile de maintenir sa santé mentale, dans ce pays. Tant de scandales en 10 jours.

2- En ne préparant pas les avions anti-incendies, ils ont laissé nos forêts se consumer à la vue de tous. Les avions de THK ont été exclus de l’appel d’offres. Le ministre des Forêts Bekir Pakdemirli et le président Erdoğan ont dénigré les avions THK.

3- Des jours plus tard, presque les mêmes avions que ceux de THK sont arrivés, d’autres pays comme l’Espagne et la Croatie, et sont intervenus dans l’incendie. Mais il était trop tard.

4- Les avions de THK, qu’ils appellent “antiquités”, ont été filmés à l’université THK à Etimesgut. Même Cenap Aşçı, le président “parachuté” du THK, a déclaré que ces avions pourraient être préparés pour le vol, avec un budget de 4 millions de dollars. La Russie reçoit 1,3 million de livres turques par jour pour la location de 3 avions. Les deux étaient défectueux.

5- Le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a demandé une fois de plus aux citoyens de trouver une solution en disant “Notre peuple est généreux”, Ainsi “le gouvernement IBAN” était immédiatement sur scène.

6- Alors que le sud de la Turquie était en flammes, le président parachuté du THK, Cenap Aşçı, a annoncé qu’il s’était rendu à un mariage.

7- Il s’est révélé ainsi, comment la propriété de THK, y compris son immeuble Tayyare, avait été “confisquée”, et comment l’institution s’était transformé en mangeoire. Il s’est avéré que Sezgin Baran Korkmaz, accusé de blanchiment d’argent, faisait partie du conseil d’administration de l’Université THK.

8- Sadık Karayel, qui fait partie du conseil d’administration de l’Université THK, était le responsable AKP du district de Altındağ. Des allégation ont été émises, sur le fait que Sadık Karayel avait présenté Nejat Daş, le baron de la drogue accusé du procès Bataklık, au chef de la police du district de Sultanbeyli, Necmettin Yüksek. Les mêmes noms sous chaque pierre…

9- Erdoğan a observé la zone d’incendie depuis les airs. Pendant que le public attendait de voir un avion de lutte contre l’incendie dans les airs, les agences d’info servaient des photos d’Erdoğan, inspectant depuis les airs.

10- Tous les villageois qu’il a visités à Manavgat portaient des masques N95. Erdoğan ne s’est pas déplacé pour une visite de condoléance dans la famille de Şahin Akdemir, 25 ans, décédé alors qu’il transportait de l’eau aux forestiers qui s’efforçaient d’éteindre l’incendie. C’est la famille qui a été amenée à ses pieds.

11- A Marmaris, Erdoğan a distribué au peuple, du thé

12- Le Président de la République jetait du thé aussi sur les gens dans la rue…

13- Les routes ont été fermées pour le passage du riche convoi d’Erdoğan. Les camions de pompiers ont été mis en attente.

14- Les maires de la région hurlaient depuis des jours pour demander l’intervention d’avions de lutte contre les incendies.

15- Le ministre des Forêts Bekir Pakdemirli, qui, en ne disposant pas d’avions, a causé la disparition des forêts, a blâmé les maires des zones d’incendie, qui hurlaient depuis des jours,“l’intervention aérienne est nécessaire!” . Il s’est exprimé comme si les incendies s’étaient propagés des habitations vers les forêts.

16- Alors que les incendies se poursuivaient depuis des jours, Erdoğan, a accusé les municipalités dans l’émission Ahaber, sur la chaine ATV. Ensuite, il a parlé des incendies aux États-Unis, au Canada, en Russie. Il a dit qu’il avait demandé des avions à Poutine. Bien sûr, personne n’a demandé d’où venait une telle impuissance.

17- Entre-temps, il est arrivé dans l’actualité, l’affectation comme Directeur des forêts à Muğla, de Barış Saylak, un homme devenu candidat à la mairie de Milas, passant du CHP à l’AKP [lors des dernières élections]. La vidéo où il parle avec Erdoğan était encore dans les mémoires. Barış Saylak est un portrait incarnant l’effondrement toutes les institutions dans le “système présidentiel”.


18- Alors que Barış Saylak occupait le siège du Directeur des forêts de Muğla, le maire de Milas, qui l’a dépassé par une importante marge lors des élections, combattait l’incendie, depuis des jours, sans sommeil. De plus, il apprenait la visite des ministres de la zone d’incendie, par les informations.

19- Les maires qui sont les responsables des services d’incendie n’ont pas été invités dans les centres de coordination des catastrophes. Les autorités n’informaient même pas les maires. [Video Özgür Özel]


20- Les gens, portant l’eau dans des seaux, et combattant l’incendie au prix de leur vie, étaient impuissants.

21- Mais les alliés du régime produisaient des informations, relatant comment la Turquie était un exemple mondial dans la lutte contre les incendies. Ils se moquaient presque des populations en souffrance.


22- Les alliés s’en fichaient des forêts en feu. Pendant que brûlaient les forêts de la patrie, ceux dont la langue ne quitte jamais le mot patriotisme, ne se souciaient que de protéger le pouvoir. Ils étaient sur scène avec de fausses nouvelles.

23- Et même, ils n’ont pas hésité à entraîner le pays dans le chaos, afin de maintenir leur propre pouvoir. İbrahim Karagül, directeur éditorial licencié de Yeni Şafak, n’a pas eu froid aux yeux, pour faire ses preuves auprès du Reis, et regagner son ancien siège. Dans son tweet İbrahim Karagül parle d’une “sale alliance” entre le CHP et le PKK qui auraient “incendié les forêts”

24- Ceux qui veulent se débarrasser de leurs responsabilités, par des calculs politiques, ont semé les graines de l’inimitié. Ils ont provoqué des tentatives de lynchage. Il s’est avéré que les personnes dans la vidéo étaient venues dans la zone pour éteindre le feu. Des civils armés de fusils ont effectué des contrôles d’identité sur les routes.

25- Le commandant de la gendarmerie essayait d’empêcher le chaos. [Dans la vidéo, un commandant de la gendarmerie s’efforce de calmer les gens]

26- Süleyman Soylu [Ministre de l’intérieur] en disant : “Dois-je éteindre le feu avec mes mains”

27- Les gens intervenait contre les incendies avec leurs mains. Ils ont lutté pendant des jours sans voir un seul avion ou hélicoptère dans les airs.


28- Alors que les incendies se poursuivaient, la reforme de la loi, qui ouvre les forêts et les côtes du pays à la construction, a été publiée dans le Journal Officiel avec la signature du président Erdoğan. La société avait bien raison de s’inquiéter du pillage des lieux incendiés pour le profit. Le passé en est plein d’exemples.

29- Sur des chaines alliées, l’actualité principale était, non pas la catastrophe vécue dans le pays, mais le fait qu’ailleurs le monde soit la proie des incendies. Le but était simplement de maintenir le pouvoir.

30- Quant à quelques chaines qui informaient sur les incendies forestiers dans le pays, elles ont été menacés par RTÜK [l’Organisation de contrôle audiovisuel]. Dans la lettre de censure, il était demandé de montrer les travaux d’extinction. Le directeur de la communication Fahrettin Altun a menacé les maires sur les réseaux sociaux avec ses trolls salariés.

31- Alors que les incendies se poursuivaient, TOKİ [L’Administration du développement du logement social] a partagé le projet des futures maisons à construire sur Twitter.

32- Le maire de Gündoğmuş membre de l’AKP, Mehmet Özveren, a déclaré : “Les citoyens avec de vieilles maisons diront bientôt ‘J’aurais aimé que notre maison soit aussi brûlée'”. Qui se soucie des arbres, des plantes, des êtres vivants disparus ?

33- Dans l’émission Ahaber sur la chaîne ATV, Erdoğan a parlé des vies perdues, à travers les prix au kilo de la viande blanche. Pourtant, la peine ressentie pour les plantes et les animaux,  brûlés avec les forêts était dévastatrice pour les citoyens.


34- Il a été annoncé aujourd’hui, que la Turquie, qui n’a pas préparé ses avions anti-incendies en investissant 4 millions de dollars, accordera une subvention de 30 millions de dollars à la Somalie. Pendant ce temps, le président parachuté du THK, dont Erdoğan est le président d’honneur, a lancé un appel au public pour des dons pour les avions de lutte contre l’incendie.

35- Le parquet a ouvert une enquête contre ceux qui ont appelé à l’aide internationale sur les réseaux sociaux. Cependant, même Erdoğan, en direct sur ATV, avait appelé Poutine pour lui demander des avions. Et le directeur général adjoint de la Direction des forêts disait de son côté, qu’ils “acceptent donc les aides offertes [par les pays étrangers] pour ne pas les vexer”.

36- Et nos gens ont perdu leur vie, en luttant contre l’incendie. 8 personnes sont mortes et des dizaines furent blessées. 

37- Bien sûr, ce n’est pas fini, ça ne finit pas, ces scandales, qui tiennent dans 10 jours. Continuons à ajouter ce qui nous vient à l’esprit, ensemble. Pour qu’ils ne soient pas oubliés.

38- Evidemment, les scandales ne sont pas terminés. Ça continue encore. Des reporters de FOX, Halk TV et Reuters, qui ont couvert la centrale thermique de Kemerli pendant des jours, n’ont pas été autorisés par les gendarmes, à accéder dans la région. Une accréditation spéciale a été mise en place, ne laissant passer que les alliés.

39- Hier soir, un gang a perquisitionné la chaîne de télévision publique à Marmaris İçmeler. Des photos de l’un des membres du gang, prises avec Mehmet Ağar [un mafieux connu et proche du pouvoir] ont été révélées. Il a été révélé également que les assaillants appartenaient à la structure AKP.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.