Voilà, c’est fait, je suis vac­cinée. Comme beau­coup de mes com­pa­tri­otes, je suis désor­mais à l’abri de la ten­ta­tion d’opposition.

Même pas mal.

On m’a pré­paré un cadre de vie asep­tisé pour l’hiv­er, un régime sans médias ni presse, et au cas où se glis­serait pour­tant un virus malveil­lant, on a passé la “gazeuze”, comme pour les mous­tiques en été.

Paraît même qu’ils “en” ont arrêtés et placés quelques unEs loin des villes, dans des pris­ons exprès. Chu­ut “c’est des ter­ror­istes !

Me voici donc légume en sachet, ter­ror­isée aus­si, comme “ils” le veu­lent pour tout le monde. Et la télé à bouche unique répète en boucle le “jusqu’i­ci tout va bien… Ne vous inquiétez pas… ça ne fera pas mal”.

Je voudrais tant qu’il s’agisse d’un cauchemar dont je pour­rais me réveiller.

Une moitié de la Turquie a encore injurié l’autre il y a deux jours. Il y avait longtemps que je n’avais pas ressen­ti cette haine bes­tiale à l’en­con­tre de représen­tants élus, soudain jetés à la meute.

Istan­bul sent le caniveau, comme au lende­main du putsch.

Et la peur gagne petit à petit même celles et ceux qui se dis­aient pour­tant “apoli­tiques”, vaquant à leurs petites affaires. Cha­cun, dans une moitié de sa Turquie, con­naît quelqu’unE qui a per­du un emploi, a été “sus­pendu”, “muté”… Et cer­tainEs n’osent même pas en par­ler, de peur de la contagion.

Comme je ne fréquente pas la mosquée, je ne peux pas vous racon­ter ce qu’y s’y dit.

Il y a un pour­tant un drôle de truc qui se passe : le “tout va bien”… ça va ? oui ça va ? tout va bien ? oui… tout va bien ! Quand dans l’as­censeur les voisins ne regar­dent pas leurs pieds, ils échangent des mots qui se ras­surent touts seuls.

J’imag­ine que c’est ça, l’ef­fet “défense de la démoc­ra­tie”. Il fau­dra que je véri­fie la notice.

Mais il est tard, messieurs dames, il faut que je ren­tre… chez eux.


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kerema xwe dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda  nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê  wek çavkanî  diyar bikin. Spas
Mamie Eyan on FacebookMamie Eyan on Twitter
Mamie Eyan
Chroniqueuse
Ten­dress­es, coups de gueule et révolte ! Bil­lets d’humeur…