Des milliers de personnes, en grandes marches, ont coulé vers Diyabakır (Amed) pour demander la levée du blocus mis en place depuis 92 jours à Sur et faire écho à la Résistance qui perdure. L’appel avait été lancé le 1er mars.

Dès le matin les cars et minibus ont pris la direction de Sur, depuis Batman, Dicle, Bismil, Silvan etc… Dans la ville de Diyabakır même, de nombreuses personnes se sont rassemblées dans différents quartiers sous le mot d’ordre « Amed, réveille-toi et protège Sur !»

15h46 La police charge le groupe qui s’est rassemblé à Urfakapı à Amed, bien avant le début des marches.


15h56 A Ofis, de plus en plus de monde.

sur_2mart_2 marches

16h12 La police annonce la dispersion Arrestation de deux personnes qui ont répondu « Nous voulons la paix, nous demandons la levée du blocus ! »


16h17 Toutes les rues menant vers Sur sont bloquées par des blindés, canons à eau et des barricades des forces spéciales.

sur_2mart_5

16h18 La police intervient à Ofis.


16h22 Dans les rues secondaires, des affrontements ont commencé. Aux balles en plastique et aux grenades de la police répondent des feux d’artifice et des jets de pierres.

sur_2mart_6

16h26 Trois blindés « Akrep » équipés sont au milieu de l’avenue Göçmenler, les gaz qu’ils lancent rendent l’avenue impraticable.

16h29 Un groupe massif résiste à la police dans certains rues pendant que d’autres essayent d’accéder à Sur, par groupes de 15, 20 personnes.

Il y a encore d’autres cars qui ne sont pas arrivés, comme Park ormanı et Bağlar. Dans le quartier de Bayramoğlu à Bağlar les affrontements s’intensifient.

16h37 A Ofis, les manifestants répondent…

16h39 Place de Dağkapı, les manifestants dépassent les barricades de la police.

16h47 Toujours la Place de Dağkapı

sur_2mart_10

16h53 Les manifestants portent les masques de Mehmet Tunç, Président du conseil populaire, massacré dans un des sous-sols à Cizre.

sur_2mart_11

17h11 Agence DIHA relaye : les affrontements se sont étendus dans plusieurs endroits de la ville, Büyükşehir et Dağkapı où ils sont le plus intenses.

Sur manifestation 2 mars 2016 1

17h18 Une action de « bruit » a commencé.

17h20 Des milliers qui venaient de Kayapınar sont arrivé à Ofis, quartier voisin de Sur. Les résistants mettent en place des barricades.

Sur manifestation 2 mars 2016 6

17h30 On entend des tirs de place de Dağkapı.
Les affrontements s’intensifient, la police tire en l’air par moment dans certains endroits. Les barricades sont brûlées.


17h49
Dans le quartier de Şehitlik, trois jeunes filles de 13, 14 ans ont été arrêtées et montées dans des véhicules militaires de type 4×4.

17h56 Les marches vers Sur, avancent malgré tous les efforts des forces de sécurité. Nadir Yıldırım, le Co vice-président du HDP a fait un appel pour étendre et intensifier la marche « La population attend dans toutes les rues et avenues. Notre objectif est Sur, jusqu’à ce que le blocus et le couvre-feu soient levés, nous marcherons toujours à Sur. Même dans la nuit nous avancerons. » et il a ajouté que personne ne devait rentrer à la maison.

18h18 Ceux qui sont dans la rue continuent à résister et des bruits de casseroles raisonnent des fenêtres et balcons.

18h38 De temps en temps, il y a des arrestations.

sur_2mart_26 marches

18h43 A Seyrantepe, pierres et feux d’artifices contre le gaz et balles en plastiques.

diyarbakir-hdp-dbp-dtk-basin-toplantisi-29subat2016 marches

18h49 DTK, HDK, HDP, DBP et KJA font un appel commun :

« Nos marches continueront tant que le blocus et les interdictions ne seront pas levés à Sur. Jusqu’à la levée du blocus, personne ne doit faire de pas en arrière et ne doit pas rentrer à la maison, même si cela dure plusieurs jours. Chacun peut participer de l’endroit où il se trouve, en faisant du bruit et en continuant à marcher vers Sur. Ce jour, est un jour historique, nous pouvons casser tous les blocus avec notre résistance, nous pouvons sauver nos gens qui sont sous la meneuse de massacre à Sur. Diyarbakir est passé dans l’histoire plusieurs fois avec ses résistances ; il marquera aussi la date d’aujourd’hui. »

18h52 Dans le quartier de Kaynartepe de la commune de  Bağlar, des centaines de jeunes ont fermé la route par des barricades.

19h21 Les habitants, déterminés à continuer, se sont réunis de nouveau dans le quartier Şehitlik de Yenişehir, et devant la Mairie de Métropole à Urfakapı. Des feux sont allumés dans les rues, et on entend toujours des slogans. De nouveaux manifestants arrivant de Lice, de Silvan, et de Batman se réunissent sur la place de Sümerpark.

19h21 La police intervient de nouveau à Bağlar, Şehitlik, Ofis et Kantar.

19h40 Lors de l’intervention de la police devant la Mairie de Métropole, il y a eu des arrestations.

19h46 Un explosion a été entendue à Bismil.

19h53 Les sources locales déclarent 35 gardes-à-vue dont Natalie McGarry, députée anglaise.

20h45 Un peu de calme est constaté…

A suivre…

21h00 Kedistan fait une pause…
Vous pouvez suivre la suite en turc ici


AJOUT 24h30
Nous apprenons que Muhsin Maltaş, élu du HDP de la commune de Lice est décédé asphyxié par les gaz lacrymogènes.

Par ailleurs, une poursuite a été entamée par le Procureur de la République à l’encontre de Selahattin Demirtaş, leader du parti HDP, suite à son appel pour la marche vers Sur. “Je pense que les procureurs ont à s’ acquitter de leurs obligations parce que personne n’ a le droit de créer le chaos et de perturber la paix dans mon pays” a déclaré Erdogan en personne…

En fin de soirée, le Préfet de Sur a déclaré la levée du couvre-feu à partir de minuit. On attend de voir s’il tiendra sa promesse… et surtout si les otages des immeubles seront libérés, arrêtés ou pire…

3 mars : Un peu plus de dix personnes blessées ont été extraites d’un sous sol à Sur et transportées vers un hôpital.


Traduit par Kedistan
Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.