Oui, on va vous faire un dessin.

Ou plutôt on va partager ceux là.

Un enseignant du quartier Sur de Diyarbakır partage les dessins de ses élèves sur Twitter.

A lire aussi : Prendre un enfant par la guerre

sur-çocuk-8

sur-çocuk-7 dessin

sur-çocuk-6 dessin

sur-çocuk-5

Dessin Hôpital – Urgences

sur-çocuk-4

Dessin Diyarbakır, la Mosquée de Sur

sur-çocuk-3

sur-çocuk-2

Dessin Ambulance – service des urgences. Hôpital, urgences.

sur-çocuk-1-

Source : Gaia Dergi – Kahrolasıca savaşın masum çocukları resimlerle Sur’u anlattı – 

.

dessin

C’est à notre tour d’éduquer.
JÖH (Forces spéciales gendarmerie)

 

Les cellules cicologiques qui sont ici mises en place, dès qu’un élève n’a pas été Charlie lors d’une minute de silence, devraient s’intéresser de près à la nature exacte de leurs collègues qui logent aujourd’hui dans les salles de classes de ces écoles à l’Est de la Turquie, transformées en casernes provisoires.

A Kedistan, justement, on trouve que la minute de silence se prolonge beaucoup, depuis des semaines…

Alors on partage ce cours de dessin, et vous pouvez aussi en chaîne le partager, encore et encore, pour celles et ceux qui en ont besoin pour comprendre, tout autour de vous. Comprendre que ce qui se joue là-bas est lourd d’autres dessins et de bougies, pour d’autres 13 novembre, si le bras de la guerre n’est pas arrêté.

Désolé, on n’avait pas de dessin de mouton.

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.