Kedistan avait relayé  fin octobre, l’appel  de soutien à Keywan Karimi, (article multilangual), condamné à 6 ans de prison et à recevoir « 223 » coups de fouet, en Iran et avait donné de ses nouvelles le 10 décembre dernier.

Keywan appelle à l’aide les artistes, ses confrères et le monde du cinéma, ainsi que ses soutiens de tous les pays.

Il prie ses soutiens, où qu’ils soient, d’envoyer une lettre au Chef de la magistrature iranienne M. Larijani, afin de demander l’annulation de sa peine. C’est le seul et unique moyen d’agir qu’il possède encore pour essayer d’influer sur le cours des choses. Vous même, où des collectifs d’artistes autour de vous, pouvez influer sur le cours des choses. La chaîne de soutien international a déjà porté ses fruits une première fois, amplifions la campagne.

Free Keywan Karimi from Stalker Production on Vimeo.

(Ces lettres et messages ont été traduits et re-traduits en différentes langues et leur syntaxe peut devoir être revue et corrigée avant envoi).

Voici le message que nous avons reçu de Keywan :

Chers amis,

Voici une lettre et une vidéo que certains cinéastes et artistes ont écrit pour en faire le support d’une  grande campagne de soutien dans les jours à venir.

Comme vous le savez, je dois passer en appel le 23 décembre et cela parait plutôt positif. Tout ce que nous pouvons obtenir ensemble, c’est d’avoir une meilleure sentence, et au mieux stopper la condamnation complètement. Je pense que nous avons  enregistré quelques succès avec toute la mobilisation que nous avons faite jusqu’ici car les juges se comportent avec plus de respect !

Par la présente, je vous demande si possible de signer cette lettre et de la communiquer à vos connaissances. Pas seulement cinéastes, mais aussi écrivains, journalistes et tous les artistes et militant(e)s.

J’espère que dans les 10 prochains jours, nous pourrons avoir une meilleure  réponse de la Cour. 

PS: vous pouvez modifier le texte de ce courriel comme vous le souhaitez ou le traduire ou écrire un nouveau texte. Seulement, prenez soin de me retourner votre courrier, ou l’envoyer à l’adresse ci dessous, jusqu’au 2 janvier 2016.

Salutations de Téhéran
Keywan


Dear friends,

Here is letter and video that some film-maker and artist around the world write and want to make biggest campaign in these days,

As you know, I have to pass on appeal on the 23th of december. It seems to be quite positive, reason all things we do together, they want change sentence in better condition , but we try to make biggest punishment for stop sentence completely. I think we was success with all noise we made before because judges was with more respect!

By this way I ask you if its possible sign letter and send to all known artist that you are in contact with them, not just film-maker, writer, Journalist and all artist & activist.

I hope in next 10 days we got best answer form court.

P.S.S : you can change the text of this email to any one you want or translate or write new text . Just please maximum until 2 of Jan 2016 send back to me or to Email that it is in bellow.

Regards from Tehran
Keywan


Lettre modèle de soutien à copier ou à personnaliser…
Envoyez le scan ou photo de votre lettre portant nom, lieu, métier et signature au :
soutien-keywan@kedistan.net 

Au Chef de la magistrature iranienne M. Larijani

Il y a deux mois, nous avons appris que notre collègue kurde iranien Keywan Karimi a été condamné à 6 ans de prison et 223 coups de fouet pour «propagande contre le régime» et «insulte aux principes sacrés» pour son film «Ecrire sur la ville». Karim avait été emprisonné déjà en 2013 à l’isolement pendant deux semaines, ensuite libéré sous caution et mis en surveillance, assigné à domicile avec l’interdiction de quitter le pays.

La semaine dernière, il a été reçu par la Cour d’appel d’une manière qui nous permet d’espérer un changement de la peine en sa faveur.

Artistes travaillant pour montrer la réalité et rendre la vie belle et tolérable pour les humains, nous sommes intimement convaincus que Keywan Karimi suit cette voie avec ses films. A nos jours, le monde est empli de violences, et nous pensons que le gouvernement et les citoyens doivent collaborer plus étroitement au lieu d’encourager davantage la violence, l’utilisation des armes et nourrir la peur qui deviennent une menace pour nous tous.

Dans l’urgence, pour sauver Keywan Karimi de la sévérité de cette peine, nous nous adressons aussi à l’opinion publique, indépendamment de la nationalité et la religion comme votre grand poète Sadi a dit :

Si un membre est atteint par la douleur,
Les autres membres seront dans la gêne.
Si vous n’avez aucune empathie pour la douleur humaine,
Vous ne pourrez pas conserver le nom d’humain.

Par la présente, nous vous demandons d’agir immédiatement dans l’exercice de vos fonctions de sorte que cette peine soit annulée et que Keywan Karimi puisse voyager sans crainte et poursuivre son travail.

Veuillez recevoir et accepter l’assurance de notre très haute considération

Signatures par des collègues de Keywan Karimi de partout dans le monde

Noms des signataires :


Tamplate letter to copy or customize…
Please send by e-mail, the scan or picture of your letter with name, country, profession and signature to soutien-keywan@kedistan.net 


To Head of the Iranian Judiciary Mr. Larijani

Two months ago, we learned that our iranian kurdish colleague Keywan Karimi got sentenced with 6 years of prison and 223 lashes for “Anti Regime propaganda” and “Insulting religious sanctities” because of his movie “Writing on the City”. 

Already in 2013, Karimi was imprisoned in solitary confinement for two weeks, then released under house arrest surveillance and bail, preventing him thus from leaving the country. Last week, he was received by the Court of Appeal in a way that allows us to hope for a change of sentence in his favor. Artist like him tries to show the reality through his work and tries to make life beautiful and tolerable for humans, and for sure Keywan Karimi is following this path through his films. These days, the world is full of violence and we think that government and citizens should work closer together instead of encouraging more violence with weapons and nourishing fears that are a threat to all of us. In the urge to save Keywan Karimi from the severity of this sentence, we need to mobilize the public opinion, regardless of nationality and religion as your great poet Sadi said:

If one member is afflicted with pain,
Other members uneasy will remain.
If you have no sympathy for human pain,
The name of human you cannot retain.

Hereby we ask you to act immediately in the exercise of your duties so that this punishment is cancelled and Keywan Karimi can travel without fear and continue his work.

Please accept the assurance of our highest consideration

Signatures by colleagues of Keywan Karimi from all over the world.

Names:


Télécharger la lettre (pdf) > ICI
Download the letter (pdf) > HERE


AJOUT courant janvier : Plus de 600 cinéastes soutiennent Keywan. Parmi les signataires, figurent Abderrahmane Sissako, Rithy Panh, Delphine Noels, Claude Lanzmann, Dominik Moll, Jean-Jacques Beineix, Julie Bertucelli, Nicolas Philibert, Michel Ocelot ou Pascale Ferran….


Keywan Karimi  Facebook | Page de soutien | Twitter  #FreeKeywan


 A lire / Read more

L’ARP – Société civile des auteurs réalisateurs producteurs | Soutien

The Big Story | Award-winning Iranian filmmaker gets 6-year prison sentence
Pen International | Iran upcoming appeal of prominent kurdish film-maker Keywan Karimi 
Le Monde | Condamné à 6 ans de prison, le cinéaste Keywan Karimi s’attend à tout
Il Manifesto | All Keywan Karimi
El Diario | Paredes que hablan demasiado

 

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.