Il y a de quoi pour ne pas s’ennuyer en Turquie pour les féministes !

femmes-3-morts-par-jour

L’amour des hommes tue 3 femmes par jour (manif 2011)

Les chiffres sur la violence subie par les femmes sont alarmants. En 2014, les agresseurs mâles ont tué 253 femmes, violé 98, 523 femmes, battu et harcelé sexuellement 104 femmes. 

En 2011, les statistiques du ministère de la Justice montraient que le taux de meurtre envers les femmes avait augmenté de 1400% entre 2002 et 2009 !

Human Rights Watch affirme :

La Turquie a signé une convention européenne sur la prévention de la violence faite aux femmes en 2012, mais le niveau de violence conjugale y reste ‘endémique’

Nous cherchons désespérément des études plus récentes. Rien !

"Non aux violences faites aux femmes" - "Ne jette pas le manche, il servira."

“Non aux violences faites aux femmes”
– “Ne jette pas le manche, il servira.”

Mor Çatı , [Fondation des refuges pour les femmes] a même jugé utile d’éditer une étude sur l’absence d’enquêtes, le manque données, en précisant que les institutions publiques sont, selon les lois et les conventions internationales signées, dans l’obligation de faire des études. Rien qu’en lisant les journaux régulièrement, du meurtre en mariage de mineure forcé, du viol en punition au vitriol qui remplissent les pages, on peut voir à l’oeil nu le recul concernant la condition des femmes. Les déclarations des ministres, députés, maires, ou autre “personnes à audience” se suivent en un collier de perles édifiant, et font rebondir tout être sensé.

La chronique de Mamie Eyan : “Quand l’imam pète les ouailles chient”.
Vous y retrouverez toute une “collection” de propos sexistes sortis tout droit de  la bouche des “autorités”….

 

Les choses vont ainsi en s’aggravant et les féministes turcs/turques ont encore de nombreuses batailles à mener. Mais…. que pense du féminisme, l’homme et la femme dans la rue ? Ecoutons-les…

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.