En Turquie, l’édition 2014 du manuel de Science et Technologie a été censurée !

En 2013 les élèves de collège utilisaient un livre où la reproduction était largement abordée au sein du chapitre “La reproduction chez les êtres vivants“. Le manuel dans sa version de 2014 ne fait plus que  survoler le sujet sous le titre ‘La reproduction chez les animaux et les plantes“.  Toutes les étapes de l’embryon et du foetus représentées en détail par des illustrations  sont dorénavant absentes de cette nouvelle édition.

manuel-scolaire-reproduction2

Les enfants de 2ème année de collège abordent en principe les sujets qu’ils vont approfondir les années suivantes. Les pédagogues et les enseignants tirent la sonnette de l’alarme : ce genre de censure moraliste qui ampute le programme pédagogique, empêche les enfants d’avoir une approche neutre et scientifique sur certains sujets. Pour combler les manques créés par la censure, la plupart des jeunes feront leur “apprentissage” par l’intermédiaire d’informations manquantes ou erronées, de bouche à l’oreille ou encore sur Internet, souvent piochant dans des sources douteuses, au mieux, bien au-dessus de leur âge.

La sexualité et la procréation sont souvent considérées comme des sujets tabous, dont on ne parle pas à la maison. Peu de parents accompagnent l’apprentissage des jeunes sur ces sujets “délicats”. Si l’école cesse de jouer son rôle pédagogique, les conséquences seront certainement graves. Sans la connaissance de leur propre corps, les jeunes risquent non seulement des expériences sociales et intimes négatives, mais des grossesses accidentelles et encore des maladies.

Une étude du “Balais Volant” – L’association d’études et de communication des femmes (Uçan Süpürge Kadın İletişim ve Araştırma Derneği) – effectuée auprès de jeunes de 15-24 ans sur “la santé sexuelle et la procréation des jeunes en Turquie” annonce de sérieuses lacunes chez des jeunes :

  • Un quart des femmes qui ont participé à l’étude ne connaissent pas le nom de leur propres organes sexuels.
  • La moitié des hommes ne savent pas à quel moment la grossesse peut survenir.
  • Un quart des jeunes pensent que la grossesse n’est pas le résultat de relations sexuelles.

La réalité mise à jour par cette étude est déjà alarmante, or il s’agit de résultats antérieurs à 2014. La politique de censure moraliste adoptée par le Ministère de l’Education Nationale, mettant tout ce qui touche à la sexualité dans les oubliettes, ne ferait qu’aggraver la situation encore et encore.


 

NDLR
manuel-scolaire-bebe

En bonus : cet extrait qui fait actuellement le tour des réseaux turcophones. Il s’agit d’un livre destiné aux enfants de plus jeune âge : “Anne Ben nereden geldim ?” (Maman, d’où je viens ?) du Pedagogue, Ali Çankırılı, édité en 2008, et réédité en 2012 (ISBN:9758781843). Voici les liens vers les infos sur le livre ici et .
L’auteur est diplômé de la faculté de lettres anglaises de l’Université de Gazi, et de la faculté de psychologie.  Il a poursuivi ses études à l’Université d’Alabama aux Etats Unis, par une maitrise de Psychologie et comportement chez l’enfant. Il est notifié dans sa bio que “suite à sa réussite lors de ses études, la nationalité américaine lui a été offerte”.  En prenant compte de son approche islamiste on peut penser qu’il ferait partie de la “Cemaat” (La Communauté de Fetullah Gülen qui vit actuellement aux états Unis, ex complice/ennemi actuel d’Erdogan et de l’AKP). Ali Çankırılı, écrit actuellement dans les médias, fait des conférences, est invité à la télé comme “spécialiste” et plusieurs vidéos de ses interventions sont disponibles sur Internet. Il a publié plusieurs livres/guides sur la famille, la parentalité et l’enfance, à destination des familles. En principe, ses livres ne sont pas destinés aux écoles, mais il n’est bien sûr pas exclus qu’ils entrent dans la scolarité via certains enseignants. Ces livres qui ciblent les familles, exposent une interpénetration contre nature de l’islam et de la psychologie. A la portée de tous, ils ne sont plus des guides familiaux, mais des outils de propagande au service d’un formatage orienté des adultes d’aujourd’hui et de demain.

Voici une traduction très fidèle :

“Une femme et un homme qui ont grandi, qui se sont mariés, qui ont commencé à vivre dans la même maison et à dormir dans le même lit, prient pour avoir un enfant. Parce que celui qui va créer le bébé et qui acceptera leur prière c’est Allah. L’acceptation de la prière d’un des deux n’est pas suffisante. Il faut que les prières des deux soient acceptées. Quand Allah accepte les deux prières, celles-ci se réunissent et se placent dans l’endroit spécial qui s’appelle utérus ou matrice en prenant la forme d’un tout petit bébé. “

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.