Français | English

En Turquie, les “projets” dévastateurs et destinés au profit n’écoutent ni bon sens, ni coronavirus… Pendant qu’on tourne les yeux vers la pandémie, le béton avance…

Le dernier exemple en date concerne le lac de Salda, se situant dans le district de Yeşilova, dans la province de Burdur en Turquie. Un lieu paradisiaque est destiné à être détruit par un projet intitulé comme un gag, “Jardin de la Nation“, qui couvre 300 mille m2.

lac saldaLe lac Salda, surnommé “les Maldives de Turquie”, est alimenté par une source unique, qui est le ruisseau Düden. Déjà, en 2016, la construction d’un bassin artificiel sur Düden avait débuté, pour “prévenir les inondations”. Mais les habitants avaient contesté ce projet, qui créait une pollution visuelle et qui mettait en risque l’alimentation du lac. Une lutte juridique fut menée, et les tribunaux ont décidé de suspendre le projet et d’annuler la décision du ministère pour lequel “un rapport d’évaluation de l’impact sur l’environnement n’était pas nécessaire”. Pendant que les procédures juridiques se poursuivaient, la Direction générale des Eaux, a pourtant commencé et terminé la construction.

Aujourd’hui, malgré les contestations et protestations de la population, la bétonisation de cet endroit semble se concrétiser avec le projet Jardin de la Nation. Quand on parle de bétonisation ce n’est pas de la rhétorique, les containers sont déjà sur place, afin de couler le béton dans…. le bleu limpide.

Rappelons que le lac Salda et son environnement ont été déclarés en 1989, “site naturel” de 1er degré. Salda, un lac tectonique d’une superficie de 44 km2 et d’une profondeur de 184 m, est le deuxième lac le plus profond de Turquie. Comme les photos le reflètent, ce lac est connu pour être le lac le plus pur et limpide de Turquie. Ses eaux riches en magnésium, soude et argile, sont bénéfiques pour certaines maladies de peau comme les mycoses et l’acné. Les baignades étant permises les plages du lac, elles sont très appréciées des habitants des environs. Les particularités hydrobiologiques du lac qui lui apportent toute sa beauté sont directement liés avec la structure naturelle qui l’entoure. Il est aussi à noter que des recherches scientifiques menées sur le lac, auraient révélé des informations concernant le commencement de la vie biologique sur Terre.

Le lac est entouré d’une forêt de pins et de sapins qui est le lieu de vie de perdrix, lièvres, sangliers et le lac accueille également 110 espèces d’oiseau, dont des canards sauvages.

Sur le chemin touristique allant vers Pamukkale, Salda est une étape d’été pour les touristes, qui n’y trouvent pas de pensions, mais des espaces pour camper.

L’entreprise qui a obtenu l’appel d’offre lancé le 31 juillet 2019, a déjà placé ses containers, et a défini les zones à construire, avec des lignes blanches. Quant au Ministère de l’environnement et d’urbanisme, il annonce en même temps que la zone est déclarée “Zone de protection spéciale pour l’environnement“.

Les députés de l’AKP de Burdur, Bayram Özçelik et Yasin Uğur ont annoncé dans un communiqué commun que l’année dernière, le nombre de visiteurs avait atteint les 1 millions 300 milles. “Dans la partie de 1000 m2 du côté plage publique, il sera construit des bâtiments de café, buffets, des cabines, des toilettes, une mosquée, des unités pour l’administration, service de santé et de sauvetage, des parkings, ainsi que des unités commerciales. Quant au lieu dit ‘Beyaz adalar’ (des îles blanches), un espace fermé de 1715 m2 sera construit afin de le mettre au service des visiteurs.”

Il existe un plateforme qui réunit les personnes et organisations de société civile luttant pour la protection du lac, intitulée “Touche pas à mon lac Salda”.

Son porte parole Gazi Osman Şakar s’exprime avec détermination : “Le lac de Salda est un bassin clos. Il arrive que des saletés s’y entassent qui ne puissent pas être déchargées naturellement. Notre objectif est de protéger la beauté de Salda. Or, le pouvoir, voit tout avec une ambition de profit. C’est pour cela qu’ils veulent détruire Salda aussi. Nous allons faire tout notre possible pour protéger cette zone. Je tiens à préciser que l’entreprise en question a changé ses plans après avoir obtenu l’offre d’appel. Même l’entreprise ne sait pas exactement ce qu’elle va faire là bas…”

Suivez : #SaldaGölüneDokunma Twitter @saldadayanisma


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Potete utilizzare e condividere gli articoli e le traduzioni di Kedistan precisando la fonte e aggiungendo un link, al fine di rispettare il lavoro di autori/autrici e traduttori/traduttrici. Grazie