7ème jour du couvre-feu à Yüksekova. Les opérations continuent. La neige a commencé à tomber. Elle a atteint les 15 cm.

Les bruits de tirs et d’explosion qui ont débuté hier soir, ont continué jusqu’à ce matin. Plusieurs incendies provoqués par les balles ou tirs de mortiers ont été observés dans la journée.

La Préfecture de Hakkari a nié l’utilisation de gaz chimique à Yüksekova, par un communiqué publié sur son site Internet ce jour.

Les thèses relayées sur les réseaux sociaux, et par les organes de médias audiovisuels, se référant aux déclarations du député du HDP de Hakkari, Nihat Akdoğan et du député de HDP de Van, Lezgin Botan, sur le fait que des gaz chimiques auraient été utilisés, le 19 mars 2016, à Yüksekova, commune de notre ville, par nos forces de sécurité, lors des opérations de nettoyage des barricades et des fossés installés par les membres d’organisation terroriste et séparatiste et des éléments de l’organisation, sont totalement infondées.
Il n’est absolument pas question que nos forces de sécurité aient fait usage des éléments tels que gaz chimique. Ce genre d’informations sont des informations irréelles délibérément construites afin d’induire l’opinion publique en erreur, orientées pour empêcher les opérations qui s’effectuent dans la région.

Les députés HDP ont répondu à leur tour : “S’il s’agit des mensonges, autorisez-nous donc à enquêter”.

La Prof. Dr. Şebnem Korur Fincancı, expert en Médecine Légiste, Présidente de la fondation des Droits de l’Hommes de Turquie (TIHV) est intervenue sur ce sujet à son tour. Elle a annoncé, en soulignant le protocole de Minnesota, que l’Etat devait en urgence faire une sévère enquête : « Tant que l’Etat n’a pas infirmé cette thèse, il est responsable »

« Nous n’avons actuellement aucune donnée. Une enquête a-t-elle été effectuée ?Des autopsies détaillées ont-elles été faites ? Les lieux ont-ils été étudiés ? Aucune donnée.»
« Il est nécessaire de construite en urgence une commission indépendante et que l’Etat permette que cette commission effectue ses observations sur place.»

A propos du communiqué de la Préfecture, ce jour,  Şebnem Korur Fincancı a précisé que ce communique est inacceptable car une dénégation orale ou écrite n’a aucune valeur tant qu’elle n’est pas appuyée de preuves concrètes.

Par ailleurs, Fikret Turgut, Responsable HDP de la commune, a maintenu les thèses, en précisant que 60 personnes ont perdu la vie, tuées par les gaz chimiques et appelé les organisations de la société civile à l’aide. Fikret Turgut a également signalé qu’une famille de neuf personnes est restée coincée dans le quartier Orman, où les affrontements continuent actuellement.

 


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.