Janvier, on rallume des bougies

janvier

Un choix arbitraire dans les longues listes de celles et ceux qui ont perdu la vie et quitté leurs combats ou leur impertinence face aux états, aux religions, aux replis identitaires, aux injustices… Au mois de janvier.

Elles/Ils n’ont pas toujours été remplacé(e)s, le trou laissé étant toujours béant parfois.

7 janvier 2015  (et non pas le 11) assassinats à Charlie Hebdo

8 janvier 1996 Metin Göktepe, journaliste arrêté sans vrai motif et battu à mort par la police, ensuite abandonné sur un banc…

9 janvier 2013 assassinat des militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez. Elles furent froidement abattues d’une balle dans la tête, dans les locaux du Centre d’Information du Kurdistan, situés au 147 rue La Fayette, à Paris.

19 janvier 2007, assassinat de Hrant Dink

24 janvier 1993 assassinat d’Ugur Mumcu, 51 ans, célèbre journaliste et écrivain, kémaliste de gauche.

Allumez autant de bougies que vous voulez, mais ne baissez jamais les bras.

Et surtout ne donnez aucune confiance aux politiciens nécrophages qui recouvrent leurs mémoires de drapeaux si épais que leurs anciennes paroles contre l’oppression s’y trouvent étouffées.

Lire aussi “Je suis Charlie, terrassier parisien”

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts