La poétesse Delphine Durand livre sur Kedistan des hommages poétiques. Pour les retrouver tous, suivez ce lien.

Le Rojava est menacé plus que jamais aujourd’hui dans son existence même, comme projet politique réponse à la guerre et aux nationalismes, comme espoir de Printemps. Les forces hostiles à toute paix tentent de l’écraser et de lui arracher les ailes.

Papillons du Rojava

papillons
pansements sanglants
visages déterrés et crânes rasés
éponges traînées
papillons épuisés, sans souffle

dans le lac du ventre
le rossignol chante son désir
condamné par tous à mort

sabres dépecés
femmes dont la peau laisse voir les os
leurs ailes me terrifient
sequins d’or sur les cadavres

mes ailes veulent s’ouvrir
soulève-moi
brûle-moi

les tués sans nom vont s’agenouiller
et je cours
je fuis ce troupeau qui monte du rivage

mon poème
cet humble trésor laissé aux dents de la foule
l’oiseau qui se déchire aux vitres
son duvet colle encore aux étoiles

pour empêcher mon sang de geler
je compte les chevaux noirs
superbes et sans limites
qui ont connu l’énigme de n’être pas

pieds nus dans les décombres des villes
les articulations brisées une à une
bouillies, loques sous les bottes innombrables
la voix verrouillée dans la bouche
libres dans l’herbe
dormant dans mes veines
brûlant mon plancher d’insomnie

la lumière est cette attente folle
qui n’a jamais voulu être le deuil
face au canon du fusil
elle s’enroule dans la myrrhe et l’or
sur l’oreiller blanc des mots

notre cœur nous dépasse


Image : inspirée d’une photo de Loez, publiée dans Ballast

Soutenez Kedistan, FAITES UN DON.

Nous entretenons “l’outil Kedistan” autant que ses archives. Nous tenons farouchement à sa gratuité totale, son absence de liens publicitaires, et au confort de consultation des lectrices et lecteurs, même si cela a un coût financier, jusque là couvert par les contributions financières et humain (toutes les autrices et auteurs sont toujours bénévoles).
Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Delphine Durand
Poétesse
Historienne de l’art, mystique, poète, laissons au pluriel magnifique les mots de l’invisible… Delphine est ontologiquement présente dans la seule perdurable présence de l’art. Après des études de théologie et de philosophie, elle choisit l’histoire de l’art mais son cœur nervalien l’entraine vers des univers fantasmatiques et sauvages, et enfin la poésie où nous sommes tous libres.