Une initiative parmi beaucoup d’autres que nous ne pouvons pas toutes relayer sur le site. Cette rencontre tient à la date anniversaire des assassinats.

D’autres, beaucoup d’autres, en France ou ailleurs, naissent grâce à une “embellie médiatique” qui a été provoquée par la mise en liberté provisoire d’Aslı Erdoğan, fruit en partie d’une mobilisation sur les 3 continents autour de son statut d’écrivaine emprisonnée. Cette embellie ne durera pas, et l’attention sur la Turquie faiblira. On ne connaît que trop le fonctionnement de la “bulle médiatique”.

Alors, faisons connaître largement ces soirées d’information, ces projections/débat, ces concerts de soutien, ces campagnes financières et politiques, qu’elles émanent d’associations ou de collectifs.

L’information sur la Turquie, sous toutes ses formes, en tous domaines, est indispensable pour ne pas laisser retomber le silence sur celles et ceux qui subissent un régime qui pourrait bien devenir un “modèle sécuritaire” pour les populismes identitaires européens, surtout maintenant qu’il a l’aval de la diplomatie poutinienne.

La page facebook de kedistan est aussi un relai. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos agendas…


Paroles de Femmes contre les Féminicides

En hommage à Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Saylemez, militantes kurdes, assassinées à Paris le 9 janvier 2013

Mardi 24 janvier 2017
à partir de 13h00
Mairie du 2ème arrondissement de Paris
Salle Jean Dame

Pour participer à cette rencontre, vous devez vous inscrire par mail à cette adresse : colloquefeminicide2017@gmail.com

Evénement Facebook : Paroles de femmes contre les féminicides

Chères amies, chères camarades,

Quatre ans après les assassinats de Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Saylemez le 9 Janvier 2013, nous attendons toujours que justice soit faite.

Bien que tous les éléments du dossier pointent la responsabilité des services secrets turcs (MIT), ceux-ci n’ont jamais été mis en cause par les autorités françaises qui préfèrent préserver leurs relations économiques et politiques avec l’Etat turc plutôt que de faire la lumière sur cette affaire «embarrassante», d’autant plus qu’elle met également en cause leurs propres services de renseignement.

Le 17 janvier dernier, après quatre longues années de lutte incessante pour la Vérité et la Justice, nous avons appris le décès de « l’assassin présumé », Ömer Güney, seul individu poursuivi dans cette affaire. Son procès devait se tenir devant la Cour d’assises de Paris un mois plus tard, le 23 janvier 2017. Les camarades de Sakine, Fidan et Leyla, leurs familles et l’ensemble du peuple kurde sont ainsi privés d’un procès public qui aurait permis de juger non seulement l’exécutant, mais aussi, et surtout, le commanditaire, l’Etat turc, et aussi de dévoiler la responsabilité des services français de renseignement.

Sakine, Fidan et Leyla étaient kurdes, féministes et militantes politiques. Leur meurtre est un féminicide. Phénomène universel qui recouvre les atteintes à la vie des femmes et toutes les violences physiques, psychologiques, économiques et sociales, ainsi que toutes les discriminations exercées à l’encontre des femmes, le féminicide touche toutes les femmes, quel que soient leur âge, leur appartenance ethnique, leur religion ou leur culture. Mais ses auteurs et commanditaires sont rarement jugés. Et, quand ils sont jugés, ils bénéficient de réductions de peines.

Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Saylemez qui représentent trois générations de révolutionnaires kurdes, ont joué chacune un rôle important dans le développement de la lutte de libération des femmes, aussi bien sur le plan social que politique. Pour poursuivre cette lutte et réunir nos forces contre les féminicides, nous proposons une rencontre internationale de femmes, en hommage à ces trois femmes, le 24 Janvier 2017, soit symboliquement un jour après la date du procès qui devait juger leur “assassin présumé”.

Nous vous invitons à participer nombreuses à cet évènement qui offrira une tribune libre aux participantes. Nous voulons que cette rencontre soit riche en réflexions et partages d’idées et d’expériences sur les moyens et stratégies de lutte contre les féminicides, sur le combat contre l’impunité, et qu’elle soit un premier pas vers la construction d’un réseau international de lutte contre les féminicides.

Mouvement des Femmes kurdes en Europe | Femmes solidaires | Collectif Solidarité Femmes Kobanê | Marche mondiale des Femmes

PROGRAMME

  • 13h00-13h20 – Accueil
  • 13h20-13h30 – Ouverture par Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris chargée des questions relatives à l’égalité femmes/hommes, la lutte contre les discriminations et des droits humains
  • 13h30- 14h15 – Enjeux Politiques et Juridiques du féminicide
    Modération : Nursel Kılıç, Représentation Internationale du Mouvement des Femmes Kurdes
    Gabriela Conder, Avocate des Mères de la Place de Mai, Barreau des Avocats de Buenos Aires
    Virginie Dusen, Avocate des Familles de Sakine, Fidan et Leyla, militantes kurdes assassinées à Paris en 2013
  • 14h15-15h00 – Questions, interventions, tribune libre
  • 15h00-15h45 – Féminicides et Assassinats Politiques
    Modération : Laure Marchand, Journaliste
    Jacqueline Derens, Collaboratrice de Dulcie September
    Sylvie Jan, Présidente de l’Association de Solidarité France-Kurdistan
    Vânia Martins, membre de la coordination européenne de Marche Mondiale des
    Femmes (à confirmer)
  • 15h45-16h30 – Questions, interventions, tribune libre
  • 16h30-16h50 – Pause Café
  • 16h50-17h35 – Stratégies de lutte contre les Féminicides
    Modération – Elsa Meunier, Collectif Solidarité Femmes Kobane
    Dilşa Osman, Porte-parole du Mouvement des Femmes kurdes en Europe
    Sabine Salmon, Présidente de Femmes solidaires
  • 17h35-18h30 – Questions, interventions et tribune Libre
  • Résolution Finale
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.