Sans rire, les kedi vous invitent à une conférence débat dans l’enceinte de l’université de Sciences Politiques à Rennes le 17 octobre prochain.

Parce que notre pratique éditoriale nous a amené à approfondir nombre de questions à partir de l’actualité politique, culturelle et humaine du Moyen-Orient, parce qu’elle nous a enrichi de rencontres, d’échanges, de remises en cause de nos propres analyses et points de vue, nous ne sommes pas avares d’en faire profiter quelques unEs…

Voilà près de quarante années qu’un Etienne Copeaux par exemple s’échine dans ses travaux sur la Turquie, comme historien chercheur, et amoureux… Voilà des décennies que des mouvements d’émancipation réfléchissent sur leurs utopies, leurs pratiques, leurs propositions pour les Peuples de Turquie et du Moyen Orient. Voilà aussi des décennies que des hommes et des femmes vivent les crises des Etats-Nations dans la région, et souvent dans leur chair, ou dans l’exil, comme une Pınar Selek, et en tirent des conclusions pour eux mêmes et nous tous…

Et deux années de liens tissés pour “écrire”, “réfléchir”, rendre compte sur un magazine web, à propos de ces tentatives d’explications des crises à répétition, du présent et de ses racines, ne sont qu’un début pour comprendre. Même ces “conférences” nous seront utiles pour avancer dans notre projet, comme l’ont été d’autres cadres de débat pour les kedi (Le festival de Douarnenez pour le plus récent).

Et notre propos n’est pas “exotique”. Nous ne cessons de répéter, et c’est le leitmotiv de celles et ceux qui accompagnent et construisent le Kedistan, que de dire que les cultures se croisent et s’épaulent, tout autant que les modèles d’organisation politique et économique et que leurs crises sont “universelles”, au delà des histoires mêlées et des spécificités.

Alors, pourquoi ne pas traiter de la crise des Etats-Nations, du nationalisme et de la démocratie, à partir de l’actualité brûlante du Moyen-Orient ?

Comment ne pas s’appuyer sur les analyses autour de nous, pour s’adresser à un cercle d’étudiants qui ont choisi de se consacrer à des études politiques, et au delà un plus large public ?

C’est ce que les “kedi” vont tenter de faire le 17 octobre prochain à Rennes, en toute modestie et convivialité. Et cette “conférence” est ouverte à toutes et à tous… alors que demande le Peuple ?

Et pour celles et ceux qui voudraient “réviser”, “préparer” ou qui regretteraient de ne pouvoir assister, voici quelques bonnes adresses…

L’identité turque imposée par l’État-nation • Pınar Selek
L’invention de la turcité • Etienne Copeaux
Turcité : du “Turc barbare” au “Turc musulman” • Ayşe Hür

Et une mine d’or, le travail de recherches sur Susam Sokak, le blog d’Etienne Copeaux.

Conférence-débat

La Turquie a-t-elle connu la démocratie un jour ?

lundi 17 octobre à 18h30
Amphi Erasme
Universite de Rennes | Faculté de Droit et de Sciences Politiques
104 boulevard de la Duchesse Anne
Organisé par l’Association Ységoria

Ysegoria (du grec ysegorie, « égalité de temps de parole »)
Site Web | Page Facebook Ysegoria | Twitter @ysegoria | Evénement Facebook 

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.