Quelques mots sur un festival de cinéma kurde qui se tiendra à Paris du 21 au 27 octobre, et un renvoi sur le site officiel qui décline le programme.

« Pour les Kurdes, la vie est une route, une manière de vivre sur cette route, le long de laquelle ils cheminent en permanence. Ils ne s’installent jamais nulle part, n’ont pas d’adresse » a déclaré le cinéaste Kurde d’Iran BahmanGhobadi. A cause des guerres, des persécutions, les kurdes sont en perpétuel mouvement.

« C’est un peuple toujours en train de bouger – c’est quelque chose qu’ils ont en commun avec le cinéma, qui est l’art du mouvement » Ainsi seront projetés lors du festival des films provenant des quatre pays où résident la majeure partie des kurdes : Turquie, Syrie, Iran, Irak, mais également de pays européens comme l’Allemagne ou la France.

Kedistan ne peut donc que vous engager, vous parisiens où voyageuses et voyageurs de passage, à entrer dans une salle obscure et déguster un film, au hasard de vos envies.

Nous qui sommes dispersés un peu partout, nous nous contenterons de vos appréciations que nous vous engageons à nous faire parvenir à l’adresse correspondants@kedistan.fr. Et, vous pouvez les lire dans notre rubrique “En direct du festival

Nous en ferons un billet ou plusieurs, selon vos productions. Soyez sur ce festival nos yeux et nos oreilles, nos photographes et nos interviewers. Promis, l’an prochain on sera sur place.

Vous pouvez télécharger le programme complet > ici 

festival_cinema_kurde_kedistan

Le site du festival > ici

Daniel Fleury on FacebookDaniel Fleury on Twitter
Daniel Fleury
REDACTION | Auteur
Lettres modernes à l’Université de Tours. Gros mots politiques… Coups d’oeil politiques…