Les Femmes

Selon les résultats des élections législatives du 7 juin, 97 femmes entrent à l’Assemblée Nationale turque. Le pourcentage de femmes passe donc de 14,3% avant les élections pour atteindre les 17,6%. C’est la première fois que cette proportion est atteinte depuis la naissance de la République Turque.

Ces élections hissent la Turquie au 90ème rang sur 140 pays, en terme de parité à l’Assemblée Nationale devant des pays comme ses voisins, la Russie, la Georgie, l’Ukraine, l’Arménie, Chypre, la Roumanie ou Malte. Notons au passage que la France n’a pas de quoi pavaner au classement, à seulement 26.2%, qui la place en 44ème position, derrière l’Iraq, l’Afghanistan, la Tunisie, l’Angola, le Sénégal et le premier, le Rwanda, à 63.8%.

Le parti qui fait entrer le plus de femmes dans l’Assemblée est bien entendu le HDP.

Il n’y a eu aucune femme élue dans 37 villes : Adıyaman, Amasya, Ardahan, Artvin, Aydın, Bartın, Bayburt, Bilecik, Bolu, Burdur, Çanakkale, Çankırı, Edirne, Erzincan, Giresun, Gümüşhane, Hatay, Isparta, Karabük, Karaman, Kastamonu, Kırıkkale, Kırklareli, Kırşehir, Kilis, Kütahya, Nevşehir, Niğde, Ordu, Osmaniye, Rize, Sinop, Sivas, Uşak, Yalova, Yozgat, Zonguldak. (en noir sur la carte)

20 des élues portent le voile (20,6 des députées femmes) dont 17 de l’AKP et 3 du HDP.

Au HDP il y a 40% de femmes. Sur 80 députés HDP, 32 sont femmes, pour 48 hommes. Les candidats présentés par le HDP étaient de 48% de femmes.

Au CHP, le pourcentage des députés femmes est en baisse avec seulement 15,9% pour 18,7% de femmes avant les élections.

Une baisse du nombre de députés femmes s’enregistre aussi à l’AKP avec la proportion des députées femmes est de 15,5% (258 députés, dont 40 femmes et 218 hommes) pour 18% de députés femmes avant les élections.

Le MHP enregistre le score le plus lamentable en terme de parité hommes-femmes avec seulement 5% de femmes, soit 4 femmes pour 76 hommes sur 80 élus.

Les handicapés

kadınlar-m

Bien que 12.29% de la population turque, soir 9 millions de personnes seulement deux handicapés ont été élus à l’Assemblée contre trois au tour précédent : Şafak Pavey (CHP, Istanbul), réélue pour la seconde fois et Bennu Karaburun (AKP, Bursa).

En France, là encore pas de quoi pavoiser, car dans l’Ain, selon nos médias, Damien Abad (UMP) était le premier député handicapé à rentrer à l’Assemblée aux législatives de 2012.

Les minorités

Feleknas_Uca

Feleknas Uca, eurodéputée allemande (1999 – 2009), député yézidi élue à Diyerbakır (HDP).

En terme de minorités, on note l’entrée au Parlement du premier tzigane, Özcan Purçu (CHP) dont nous avions déjà parlé sur Kedistan; 3 arméniens après 5 ans d’absence, Garo Paylan (HDP, Istanbul), Selina Özuzun Doğan (CHP, Istanbul) et Markar Esayan (AKP, Istanbul) ; les deux premiers yézidis, l’ex eurodéputée allemande, Feleknas Uca (HDP, Diyarbakır) et Ali Atalan (HDP, Batman) ; le premier député mhallami, une minorité arabe sunnite présente sur Mardin, Mehmet Ali Aslan ; et l’ancien député assyrien du BDP Erol Dora, est réélu cette fois ci à Mardin sous les couleurs du HDP.

Özcan Purçu, premier député tzigane à entrer à l'Assemblée.

Özcan Purçu, premier député tzigane à entrer à l’Assemblée.

Les LGBT

Barış Sulu, seul candidat LGBT (HDP, Eskişehir) n'a pas été élu.

Barış Sulu, seul candidat LGBT (HDP, Eskişehir) n’a pas été élu.

Bien que soutenus par le HDP pour lequel la communauté a été très mobilisée pendant la campagne, les LGBT n’ont aucun représentant à l’Assemblée. Barış Sulu (HDP), à priori seul candidat LGBT à Eşkisehir, n’a en effet pas été élu.

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.