Nous relayons à titre informatif, pour vous fournir un éclairage sur la vie politique turque, les nouvelles des élections qui se déroulent aujourd’hui en Turquie. Cet un article évolutif, n’hésitez pas à revenir pour voir les derniers ajouts…

Vous pouvez suivre les résultats entre autres sur CNN-Türk
Quelque soit les résultats d’une ville à l’autre, l’AKP n’a augmenté son électorat nulle part par rapport aux élections précédentes. 

urfa-attaque-electionsDes altercations dans plusieurs bureaux :

– A Urfa : dans plusieurs bureau de vote les pro AKP forcent les électeurs à voter pour AKP, et molestent ceux qui veulent les empêcher. Plusieurs blessés dont 2 graves.

– A Eyyübiye : un groupe de 150 personnes appellent à voter AKP, armés de batons, pierres et couteaux attaquent ceux qui essayent de les empêcher : 1 blessé au couteau.

– A Siverek : dans plusieurs bureaux, des pressions pour voter AKP. Des heurts. 2 blessés graves dont 1 actuellement opéré à l’hôpital.

– A Yeşil Urfa : L’observateur des Droits de l’Homme et les scrutateurs sont attaqués par un groupe de 60 pro-AKP dont le maire du village.

– Ceylanpınar : Les pro AKP qui essayent d’orienter les votes, attaquent les pro HDP qui interviennent. Le Co-Responsable du HDP de la commune est molesté.

– Germuş : Un observateur indépendant a été attaqué par les pro AKP. Il y a des rumeurs comme quoi le Maire du village aurait mis dans l’urne un certain nombre de votes.

– Haliliye : Le Maire AKP, se balade d’un bureau à l’autre pour faire de la propagande et orienter les électeurs.


allez-chez-vous-electionsMuzaffer Çakar, le député AKP de Muş, dans son village Karahasan, a voulu renvoyer les femmes qui étaient venues voter :“Retournez à vos maisons, vos maris peuvent utiliser votre droit de vote”.

Les scrutateurs sont intervenus, la situation s’est chauffée, les gendarmes appelés, mais qui ont appuyé le député.


vehucules-sans-plaquesLes élections se déroulent dans une ambiance électrique. Les électeurs qui craignent des fraudes, ont observé des voitures dont les plaques d’immatriculation étaient retirées, en attente devant des bureaux de vote. A Istanbul, Fatih, Beşiktaş, Maltepe, Kadıköy, Üsküdar, Sarıgazi ve Gaziosmanpaşa et encore à Eskişehir et Konya… Parfois la police contactée, a fini par avouer que ces véhicules lui appartenaient. D’autres fois a déclarée que le véhicule était volé donc il n’y avait pas de plaques, or les plaques étaient dans la voiture… Dans certains endroits la police a remis les plaques et retiré les voitures.
A Sultangazi à Istanbul, il y avait des bulletins de vote dans les voitures (confirmé par les scrutateurs). La Préfecture a déclaré que les véhicules ne lui appartenaient pas.


bursa-sms

A Bursa, l’AKP viole l’interdiction de propagande en fin de campagne électorale.
En plus des drapeaux AKP mis partout dans la ville, les électeurs reçoivent le jour des élections, des sms sur leur téléphone.

 


depouillement-vote-etranger

En direct sur CNN Türk :

Le dépouillement des votes des ressortissant turcs à l’étranger était en cours à Ankara, au centre ATO : entre assesseurs il y a des heurts.

Un des assesseurs s’est rendu compte que le nombre de bulletins ne correspondait pas au nombre de votants, car les votes considérés invalides étaient mis à part, sans vérification ni comptage. Le président de ce bureau (AKP) a insisté pour ne pas les compter ni les enregistrer sur les documents officiels et suite aux disputes, il les a mis à la poubelle et a tenté de mettre le feu.

Actuellement les forces de l’ordres sont sur place. Les journalistes qui demandent des explications aux responsables sont invités à quitter les lieux. Aucune confirmation, ni information ne sont fournies.

Sachez que : les responsables du HDP avaient annoncé après les votes à l’étranger qu’ils avaient effectué des sondages de sorti d’urnes et qu’ils possédaient donc des chiffres d’estimation fiables du résultat final. Si celui ci s’avérait complètement à l’opposé de ce qui a été déclaré, c’est qu’il y a eu des fraudes lors des dépouillements.


Mustafa Şahin, Député candidat de l’AKP à Malatya constatant que l’assesseur de l’AKP était absent, et son remplaçant ne s’était pas non plus présenté, a voulu intégrer une personne qui n’était pas préalablement inscrite. Les assesseurs ayant refusé sa demande en expliquant que le nombre de responsables étaient suffisant, le député candidat les a attaqué.

 


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.