Les sièges du HDP (Parti démocratique du peuple) à Adana et à Mersin, villes de Sud Est, ont subi deux attentas à la bombe simultanés.

Les élections législatives du 7 juin se rapproche, et certains trouvent irritant le fait que le HDP, parti pacifiste, pro-kurde séduise de nombreux électeurs qu’ils soient kurdes ou non.

Selon Agence Reuters, une bombe serait arrivée dans un colis livré au siège du parti à Adana et l’explosion aurait blessé 6 personnes. Quant à Mersin, l’explosive aurait posée dans un pot de fleurs livré la veille. A Mersin l’attentat n’a fait aucun blessé.

Le choix des attentats n’est pas au hasard ; Selahattin Demirtaş, le vice-président du HDP tenait un meeting à Adana hier, dimanche 17 mai, et un autre meeting était programmé pour aujourd’hui, lundi 18 mai à Mersin. Selahattin Demirtaş a maintenu son rendez-vous avec ses électeurs de Mersin et les a invité à être présent en masse à 17h.

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.