La Direction de l’Education Nationale de la Province d’Istanbul a donné l’autorisation au « Şuurlu Öğretmenler Derneği », l’Association des Enseignants Conscients, d’intervenir dans les écoles primaires, secondaires, lycées et équivalentes. Une association qui déclare clairement que son objectif est de « propager la conscience djihadiste »

La première organisation que l’asso programme est un concours de scénarios de courts métrages sur le thème « l’enseignant » et concernera toutes les écoles, donc un projet d’envergure nationale.

La Direction de la Province a donc considéré la demande et confirmé la mise en place de l’activité de cette association djihadiste, par un circulaire envoyée à toutes les écoles.

Cette Asso, avait proposé fin 2014, lors du 19ème Conseil de l’Education Nationale organisé par le Ministère de l’Education turc : la suppression de la mixité dans les écoles.

L’Association des Enseignants Conscients développe par ailleurs plus clairement en détails l’objectif de l’organisation sur son site officiel dont nous ne vous mettrons pas le lien pour ne pas augmenter le Google Rank (plus un site a de liens qui pointent vers lui, mieux il est indexé sur les recherches Google) :

Prendre conscience de la réalité qu’il n’y a pas de bonheur sans l’islam, être un musulman conscient, faire la différence entre le mal et le bien, et ce qui est admis et non autorisé par l’islam, avoir une conscience djihadiste, lutter pour la domination du bien et combattre le mal afin de le supprimer.

Les moyens que l’asso met au service de cette lutte, et le chemin à suivre sont ainsi expliqués :

Faire connaitre notre combat est l’un de nos plus importants devoirs. Pour cela : organiser au niveau local ou international, des conférences, panels, symposiums, débats, concours, fêtes, commémorations, réunions publiques, séminaires, rencontres, journées de signature et rencontres, réunions dinatoires.

Le secrétaire juriste du syndicat d’enseignants Eğitim Sen, a réagi à l’autorisation donnée à cette organisation :

Que comprennent-ils ces “enseignants conscients”, du mot “vision nationale” ? : Etre des musulmans possédant la conscience du djihad. D’accord. Sur quelles bases, pour quel motifs alors, la direction de l’Education Nationale peut leur donner une autorisation ? Bien sûr des activités pour les enfants doivent exister, mais elles doivent correspondre aux objectifs définis par l’Education Nationale. Cette autorisation devrait faire réfléchir.

L’asso souhaite  :

une éducation qui enseigne aux enfants le bien, le juste, le beau, l’utile et le sens de la Justice, et éduquer ainsi des générations qui ont la peur d’Allah, et qui agissent pour Allah.

Et maintenant, en bonne conscience, que pensez-vous, vous aussi, de confier vos enfants à des djihadistes ?
Pardon ? Vous les avez déjà mis dans des écoles privées catholiques ?…

NO COMMENT !

Source : Haber Sol

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.