Le secrétariat de la Grande Assemblée nationale de Turquie (TBMM), animé par l’enthousiasme du projet  : Çevre Dostu TBMM (TBMM, Ami de l’Environnement), avait eu une nouvelle idée pour lutter contre la dépense du papier : utiliser le verso des documents caducs pour des calepins.

Ces jolis petit carnets, estampillés du logo du projet “Çevre Dostu TBMM” on été distribués généreusement dans la joie et l’allégresse.

Mais v’là t’y pas que… le verso des feuilles cachait bien des surprises !

calepin-tbmm

Une partie des pages recyclées provenaient de la commission d’investigation parlementaire qui a étudié le cas de 4 ex-ministres de l’AKP (parti islamo conservateur au pouvoir) accusés de corruption active. Ca avait furieusement chauffé pour le matricule des sinistres ministres et un vote de quasi amnistie de la dite Commission avait évité aux ex-ministres de se trouver devant le Conseil Suprême d’Etat, et finir plus tard derrière les barreaux. L’affaire cloturée, histoire de ne pas laisser de traces, la paperasse fut mise au recyclage… la bourde du siècle !!!

La paperasse fut retrouvée et le côté usagé des pages nous révèle aujourd’hui toute une mosaïque d’informations, classées confidentielles. Les transcriptions des fameuses bandes, qui contenaient des milliers d’heures d’écoute téléphonique sont également disponibles d’une façon extrêmement détaillée.

Voulez-vous un extrait pour le fun ?

La préparation de 500 mille dollars dans une boîte de chocolat pour Egemen Bağış [Ex Ministre des Affaires Européennes], 296

Rıza Sarraf  [homme d’affaires] : Frère, tu fais une jolie boîte de chocolat. Chocolat et lokum tu vois ? Achète une assiette en argent, hein en argent.. mais pas trop cher… donc une assiette en argent, et fais la garnir. Il faut qu’il y ait une boîte de chocolat à l’intérieur et tu mets dans la boîte 500 mille. Demande à Sadik, il connait… il y a un endroit [chocolatier] du côté d’Istinye… Ca va aller à Egemen Bağış...

detail-calepin-tbmm

Sur la période de 17 au 25 décembre, ces enregistrements préalablement classés “confidentiels” révélés sur Internet ont fait couler beaucoup d’encre dans la presse. Mais pas que !

La censure comme s’il en pleuvait ! Des mutations massives pour les procureurs, juges, et policiers qui ont ouvert l’enqête, des vagues d’arrestation pour les journalistes qui en ont parlé, suppression de sites Internet et des comptes qui ont révélé ces enregistrements sur les réseaux sociaux, ensuite carrément la fermeture de Twitter et Youtube…

Comment ont-ils réagi, ceux qui avaient subi les conséquences à l’époque, en voyant ces petit calepins aujourd’hui ?

Ont-ils pleuré, ou ri ?

Naz Oke pour Kedistan

Source Radikal

Naz Oke on EmailNaz Oke on FacebookNaz Oke on Youtube
Naz Oke
REDACTION | Journaliste
Chat de gouttière sans frontières. Journalisme à l'Université de Marmara. Architecture à l'Université de Mimar Sinan, Istanbul.