Le Tribunal Militaire du Conseil de la Chambre de Cassation est venu après maintes réflexions à la conclusion qu’un soldat présumé avait commis “une désobéïssance aux ordres” en partageant une photo en uniforme militaire sur Facebook sans le consentement de son commandant, commettant ainsi un acte passible de sanctions allant de 3 mois à 12 ans de zonzon.

Selon le quotidien nationaliste Hürriyet, les Procureurs du Tribunal Militaire de Cassation auraient ouvert le procès en objectant une décision de la Première Chambre Pénale du Tribunal Militaire de Cassation. Dont voici l’article imposant la prison pour de tels acts :

“Les soldats ne suivant pas les ordres relatifs à une tâche; ou les soldats qui verbalement ou physiquement déclinent ouvertement ou ne complètent pas un ordre malgré le fait qu’il ai été répété sont punissables de 3 mois à 12 ans de prison”

La blague est assez bonne, lorsqu’on sait qu’il est passé de “coutume” pour les nationalistes effectuant leur service militaire, de se photographier en uniforme pour frimer avec les copains. Les objecteurs de conscience ne peuvent donc que remercier les juges qui, certainement malgré eux, par leur volonté éperdue de censure, ont mis fin à un outil de propagande de l’armée hors normes.

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.