Nous vous apportons quelques traductions des dépêches de Anadolu Ajansı, “brut de décoffrage”.

Plusieurs manifestations contre la parution des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo ont eu lieu dans plusieurs villes de Turquie.

Les protestations de Kars, Bursa, Kütahya, Kahramanmaraş, Elazığ et Erzurum étaient organisées à l’initiative de l’AGD (l’Association de la jeunesse d’Anatolie), et de diverses organisations de société civile à Ankara, Sakarya, Düzce, Diyarbakır, Bingöl, …
« Nous condamnons l’attaque contre Charlie Hebdo mais certaines médias turques le dénonçant au nom de la liberté d’expression font de l’islamophobie et blasphèment. » (Elazığ)
« Utilisant l’attaque comme publicité pour vendre 3 millions d’exemplaires, Charlie Hebdo n’a pas hésité transformer le sang versé en bénéfice… » (Sakarya)
« Ce qui se passe en France n’a rien à voir avec un problème avec l’islam, mais c’est le résultat de souffrances : le monde occidental récolte ce qu’il a semé. Les attaques contre le sacré de l’Islam n’ont pas été pénalisés sous prétexte de liberté d’expression, au contraire, tolérés, même récompensés. La France fait couler le sang dans plusieurs pays musulmans, Afrique, Syrie, Irak… L’attaque contre Charlie n’est qu’une conséquence et les raisons se trouvent dans l’Histoire de l’Occident. » (Diyarbakır)
« Le journal Charlie Hebdo porte les ‘codes’ des Croisades. » (Diyarbakır)
« Les Etats-Unis, la France, Angleterre et Israël transforment les terres d’Islam en rivière de sang. Certaines médias turques s’abaissent à analyser ces faits dans le contexte de ‘liberté d’expression’ et sont des traitres à leur peuple et leur terre. Nous n’approuvons aucun acte terroriste. Nous n’approuvons pas non plus l’attaque contre Charlie Hebdo malgré le caractère laid et violent du journal. » (Kütahya)
Dans plusieurs villes, les manifestants ont prononcé des prières et des takbir, et ont brûlé à Bingöl, le journal Cumhuriyet.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.