Deux organisations d’urbanisme alternatif, Kent Savunması (Défense de la Ville ndlr) et Kuzey Ormanları Savunması (Défense de la Forêt du Nord ndlr) ont organisé hier à Istanbul dans le quartier de Kadiköy une manifestation pour rappeler au gouvernement “qu’ils défendraient Marmara” contre les projets de construction (pour rappel : projet de construction d’un canal de 40 à 50 km de lon, 150 m de large et 25 m de profondeur reliant la mer Noire à la mer de Marmara, et construction d’un 3ème aéroport à Istanbul ndlr). Plusieurs associations et des défenseurs de l’environnement ont assisté à cette manifestation hier matin.

Alors que cette protestation était soutenue par certains députés parlementaires tels que Melda Onur, Mahmut Tanal, Sebahat Tuncel et Levent Tüzel, les manifestants ont changé de slogans comme “rébellion, révolution, bicyclette“, “AKP ne touche pas à ma protestation” et “Ne restons pas silencieux sinon notre monde deviendra du béton ». La police a bloqué le parcours de la manifestation sur la place de Kadıköy”.

“Nous redescendrons à nouveau dans la rue”

Un communiqué de presse a été lu par Mucella Yapici, un éminent militant de Résistance Gezi en Turquie en 2013.

Nous savons que c’est à la fois la capitale qui a coupé les arbres et fait travailler les gens jusqu’à la mort dans les bureaux. Marmara, la région de la planification urbaine non planifiée, est poussée vers la ruine pour la deuxième fois. Pas seulement ici, toutes les régions du pays sont sacrifiées sans cligner de l’œil. Ici, nous sommes avec ce que nous produisons. Nous descendrons à nouveau dans la rue contre ce que vous êtes en train de détruire “.

Le professeur Dr. Beyza Üstün a, d’autre part, déclaré ce :

Ils n’ont tout d’abord pas préservé nos ressources en eau potable. Comme ce n’était pas suffisant, ils sont allés cherché l’eau des étangs. Puis cela s’est propagé aux mines et aux forêts. Et comme ce n’est pas suffisant, ils ont maintenant l’intention de construire une centrale nucléaire. Ils ont construit le front de mer de Yenikapi et Maltepe nous exilant. Mais nous n’irons pas là-bas [pour manifester] “.

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.