MEA, un lycéen de 16 ans a été arrêté accusé pour «insulte au président» dans la province centrale de Konya. Le garçon a été arrêté après avoir fait une déclaration à la presse expliquant qu’il s’agissait de commémorer la mort de Mustafa Fehmi Kubilay – un jeune instituteur laïc tué par un groupe d’extrémistes en 1930 et considéré comme un «martyr de la révolution turque“. En guise de derniers mots, les élèves progressistes du secondaire ont dit « nous ne voyons pas Recep Tayyip Erdoğan en tant que président de ce pays mais à la tête de vols, de corruption et le propriétaire du palais (présidentiel à Ankara] construit illégalement ” c’est ce qu’aurait déclaré dans le communiqué de presse l’adolescent.

“Je l’ai lu de ma propre volonté”

Pour sa défense, MEA a déclaré au tribunal qu’il a écrit lui-même la déclaration et l’a lu de sa propre volonté. Il a reconnu avoir dit les mots ci-dessus et affirmé que ce n’était pas des insultes. Barışİspir, l’avocat de l’adolescent, a également affirmé que sa déclaration ne signifie pas «avoir l’intention de». Même si les mots peuvent être considérés dans l’article 299 du Code pénal turc comme une insulte au président, il doit être pris en compte qu’aucune condition d’arrestation de son client n’a été remplie.

“sans liberté de conscience»

Cependant, le juge, Nayim Durak, a statué sur le fait que la main courante de la police pouvait être admise comme preuve et a déclaré que les conditions d’arrestation ont été réunies pour «forte suspicion de crime». Le juge a également ajouté que, même si le garçon pouvait être libéré après contrôle judiciaire, l’avocat du garçon devra se conformer aux critères «sans liberté de conscience ».

Source Bianet – 16 y.o. Arrested For “Insulting the President – 25 déc 2014

Auteur : Ayça Söylemez

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.