Reporters sans frontières (RSF) a publié son Bilan 2014 concernant les abus contre les journalistes indiquant que 66 journalistes ont été tués cette année et l’enlèvement de journalistes est en augmentation dans le monde entier. L’organisation basée à Paris a listé par pays le nombre de journalistes disparus : Syrie (15), Palestine (7), Ukraine (6), Irak (4), Libye (4), et le reste du monde (30). Ce rapport indique aussi que la Turquie occupe la troisième place après l’Ukraine et le Venezuela en matière de violence contre les journalistes avec 117 cas.

La Turquie n’est plus «la plus grande prison”

Au total dans le monde 178 journalistes professionnels ont été en prison dans le cadre de leur travail le 8 Décembre 2014 et comme par hasard, exactement le même nombre que les « journalistes citoyens » emprisonnés ce jour-là.  Avec la libération d’environ 40 journalistes en 2014, la Turquie n’est plus la “plus grande prison” pour les journalistes ; elle laisse sa place à la Chine, l’Érythrée, l’Iran, l’Egypte et la Syrie.

Nouveau record: la violence contre les journalistes

Mais c’est en Turquie que l’on dénombre le plus d’agressions contre des journalistes. “En Turquie, l’échec de la sanction concernant la violence policière pendant le mouvement protestataire du Parc Gezi en 2013 a encouragé un an plus tard encore plus d’abus de la part de la police. Les journalistes ont payé le prix fort lorsque la police a réagi aux manifestations avec une force disproportionnée” a déclaré RSF.

De journaliste à réfugié

Alors que 79 représentants de la presse ont été contraints de fuir leur pays d’origine en 2013, RSF a déclaré que le nombre de demandes reçues cette année est de 139.

Source Bianet – Turkey Ranks in Top 3 For Violence Against Journalists – 17 Déc 2014

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.