Les décisions du 19ème Conseil de l’Education Nationale organisé par le Ministère de l’Education qui encouragent l’intégrisme, notamment avec la programmation des cours de religion à partir de la première année de l’école primaire, et le refus de la demande de réécriture du chapitre sur l’alévisme, ont généré de vives réactions au sein des organisations alévies.

Les organisations  ont annoncé la préparation d’un grand meeting qui sera suivi d’une large initiative de boycott.

Fevzi Gümüş, Président de la Fédération de Bektaşi Alevie, a souligné que la demande des alévis est la suppression des cours obligatoires de religion. “Là où nous en sommes arrivés nous observons que rien n’avance vers une amélioration, au contraire un grand nombre de législations éloigne l’éducation du modèle laïque, et lui donne un caractère religieux. En tant que population alévie, nous allons organiser le 8 février prochain, à Istanbul, un grand meeting contre les cours obligatoires de religion. Nous attendons 1 millions de participants. Le meeting sera suivi d’une large initiative de boycott. Les familles alévies, ne vont pas envoyer leur enfants à l’école pendant une semaine, à partir du 9 février, à la rentrée du 2ème semestre.” Fevzi Gümüs ajoute que le refus de la réécriture du chapitre sur les alévis, n’a aucune importance. Leur combat se situe sur la suppression des cours obligatoires de religion.

Le Président de l’Association Culturelle Pir Sultan Abdal, Müslim Doğan, a rejoint les points exprimés par Fevzi Gümüş, et il a annoncé la mise en place d’une initiative de sit-in, dans 75 villes, une heure par semaine.

Rıza Eroğlu, Président de la Fédération des Associations Alevies : “Le Coran dit qu’on ne doit pas forcer pour la religion et le pouvoir fait la politique d’assimilation. Les décisions de ce Conseil sont de vrais exemples de l’hypocrisie. Cette situation ne correspond ni à une éducation laïque, ni contemporaine et scientifique.” affirme-t-il et il ajoute qu’ils chercheront leurs droits démocratiquement et iront au tribunal pour la suppression des cours obligatoires de religion.

Sources : Haber Sol, Hürriyet

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.