Zehra Doğan candidate au XIVe Prix José Couso “liberté de la presse”

José Couso 2018

Le Collège professionnel de journalistes de Galice a annoncé aujourd’hui que les journalistes Zehra Doğan, Nacho Carretero, Ramón Chao et Julia Otero avaient été retenus comme candidats au XIVe Prix José Couso, “liberté de la presse”, promu par le Press Club de Ferrol (province de La Corogne).

José CousoCe prix tire son nom de José Couso Permuy (5 octobre 1965 – 8 avril 2003),  caméraman galicien qui fut  tué le 8 avril 2003 à Bagdad lors d’une attaque contre l’hôtel Palestine. Il accompagnait alors la journaliste Olga Rodriguez (spécialiste entre autres du Moyen-Orient) qui n’a eu de cesse depuis de faire éclater la vérité sur cette attaque américaine.

 

*

Les candidatEs 2018 ont été proposéEs par les membres de l’entité susmentionnée, les membres du ou des entités Ferrolan et des personnes liées à la communication.

Dorénavant, ces mêmes électeurs choisiront le ou la lauréate à l’issue d’un processus qui se terminera ce mois d’avril.

Nacho Carretero est l’auteur de “Fariña”, un livre qui a été saisi par une ordonnance du tribunal en février dernier, et qui traite du trafic de drogue en Galice dans les années 80 et 90.

Ramón Chao a collaboré à Radio France Internationale, Le Monde, Le Monde diplomatique, et est un auteur prolixe…

Zehra Doğan est une journaliste kurde, co-fondatrice de JINHA, une agence de femmes journalistes, que nos lectrices et lecteurs connaissent bien désormais, et qui fut jetée en prison pour son travail en juin 2107, accusée de faire de la propagande pour une “organisation terroriste”.

Enfin, Julia Otero, “l’une des journalistes les plus reconnues en ce moment”, travaille à la télévision espagnole.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 3 mai, Journée de la liberté de la presse, au théâtre Jofre à Ferrol.

Le prix est une statuette du sculpteur Manuel Patinha intitulée “Alas libres”, “Ailes libres”…

Avec la proclamation de ces quatre candidatures, la période de vote est donc ouverte. Le jury, composé de tous les membres de l’association des journalistes galiciens et des membres du Club de presse de Ferrol, décidera du gagnant. Les membres voteront jusqu’au 10 avril.

Vous vous en doutez, nous pensons bien sûr, qu’après le prix de “la pensée libre” remis à Zurich à Zehra en 2017, cet autre prix, remis par un jury de journalistes cette fois, s’il lui était décerné, serait un soutien conséquent et une reconnaissance supplémentaire du fait que “le journalisme n’est pas un crime“.

A suivre…


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts