Afrin • Un bon Kurde est un Kurde mort

Afrin

Ouf, vous voilà rassurés non ? Les enfants morts à Afrin étaient bien des enfants de terroristes, et les bombes n’étaient pas françaises…

C’est ce que voulait s’entendre dire votre président marcheur, visiblement, au téléphone, en ce début de février. Le voilà donc rassuré par Erdoğan en personne, entre deux voyages d’affaires.

La légitimité serait donc du côté de Tayyip, si l’on en croit votre président européen par intérim. Cela tombe bien d’ailleurs, car une partie du matériel utilisé pour ce massacre au nord de la Syrie semble avoir été fabriqué chez vous, et fourni à notre général ottoman via l’OTAN.

Vous avez remarqué comme il porte bien l’uniforme ?

Afrin

Voilà donc l’opération “Rameau d’olivier” sous l’égide d’un nouvel évangile de Saint Matthieu : séparer le bon Kurde du terroriste.

“Le Bon Grain et l’Ivraie” est une parabole du nouveau testament. Elle fait allusion au tri des âmes lors du jugement dernier et à l’importance de porter du bon fruit. Votre religiosité doit savoir cela. Ainsi, les européens, de culture chrétienne, c’est bien connu, seraient prêts à gober la parabole, à condition que celles des télévisions la répète en boucle.

Quel est donc le terroriste qui a commis cela ?

Afrin enfants tués

Ha non, pas un envahisseur… Erdoğan assure qu’il ne fait que passer. Et si quelques dommages collatéraux sont nécessaires, demande d’absolution est faite à l’Europe. Le marcheur, parlant pour elle, a absout. Votre Saint père Le Drian a négocié la pénitence. “Vous me ferez deux contrats et un barrage à migrants”…

Et ce corps de femme supplicié ? A qui l’attribuer ? A Daech ? A de bons citoyens syriens libres alliés ?

Non, il s’agit du bon travail de supplétifs de l’armée d’Erdoğan.

Et d’ailleurs, il s’est trouvé jusqu’alors de bons journalistes embarqués dans les fourgons des forces turques, pour leur donner abondamment la parole dans des reportages récents. On blanchit ainsi ces “nettoyeurs du terrorisme“, à qui l’étiquette de syriens libres est accolée, tandis que celle de “considérés comme terroristes” est collée à la peau des déjà ex-libérateurs/trices de Raqqa.

Oui, pour Erdoğan, unE bonnE Kurde est unE Kurde mortE. Et que vous le vouliez ou non, vos gouvernements européens collaborent à la tuerie.

Ils ont fermés les yeux sur les massacres et exactions de 2015 à aujourd’hui au Kurdistan de Turquie.

Ils ont soutenu les milices syriennes libres en rasant alors les barbes pour faire présentable, jusqu’à ce que Poutine y mette le holà.

Ils ont ensuite signé des accords sur les migrants avec Erdoğan, et l’ont remis dans le jeu régional.

Puis, pour faire bon poids, ils ont accepté d’armer ou de soutenir avec de la logistique les forces combattantes sur place contre Daech, en Irak et en Syrie. La chair à canon kurde semblait à ce moment présentable…

Et voilà maintenant que lorsqu’il s’agit de se rapprocher d’une négociation de paix, chacun légitime de fait la poursuite de la guerre.

Ah oui, j’oubliais, “les terroristes du PKK” proposaient un rameau d’olivier et une vision confédéraliste pour la paix. Visiblement, c’est celà qui dérange, et ne fait pas les affaires de celles et ceux qui, depuis la guerre du Golfe voient leurs profits internationaux et régionaux en péril.

Alors, votre président trekking veut-il se faire le porte-parole d’une guerre juste pour la défense des intérêts capitalistes dans notre région, et la nécessaire alliance avec les “incontournables” dictateurs locaux pour cela ? Un Poutine doit bien rigoler en ce moment.
Entre le twitteur fou de Washington et Bachar qui attend son heure nouvelle, tous les golfeurs essaient également leurs nouveaux fers, achetés en Europe…

Encore désolée pour cette colère froide. Mais mon humanité est attaquée.

J’ai cru lire que chez vous, il se trouvait des gens pour se réunir sur des plateaux télé pour se lamenter sur le sort des “ressortissants européens de Daech, actuellement détenus par les Kurdes de Syrie”, ou plutôt, devrais-je dire, par la Fédération Nord Syrie, entité politique qui dépasse largement la partie kurde. Je crois sincèrement que leur sécurité n’est effectivement plus assurée, avec les bombardements en cours de la Turquie.

Avec l’actuelle inversion des normes sur le terrorisme qui s’opère, la France et les autres devraient rapatrier ces libérateurs barbus de Raqqa, qui ont tant fait contre le terrorisme kurde. Non ?


Afrin • A good Kurd is a dead Kurd Click to read
Afrin • Un buen kurdo es un kurdo muerto Haga clic para leer

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Mamie Eyan
Chroniqueuse

Mamie stanbouliote de 82 ans.
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…
Mamie Eyan on Facebook
Mamie Eyan

Chroniqueuse Mamie stanbouliote de 82 ans. Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…

    Related posts