Canon à eau devant le lycée Anadolu à Kadıköy !

lycée

La rentrée en fanfare et union nationale n’a pas été observée partout de la même façon. Des établissements avaient traîné les pieds ou s’étaient rebiffé, devant l’étalage des moyens mis en oeuvre par le gouvernement.

Voilà qu’une autre méthode que la purge, qui laisse les élèves sans enseignants est utilisée : “la dispersion”.

Le lycée Anadolu de Kadıköy était intégré dans la liste des « écoles projet » de l’Etat.

Le concept d'”Ecole projet” avait été lancé par une loi sortie en 2014. Début septembre 2016, 155 écoles, dont les lycées les plus réputés de la Turquie ont été déclarés par le Ministère d’Education nationale, comme “Ecoles projet”.

Et, à la rentrée le ministère avait déclaré qu’il était prévu un changement des “cadres enseignants” dans ces écoles. Concrètement, les enseignants qui ont rempli leur 8ème année de fonction dans une école, seront affectés dans d’autres écoles. En effet, suite à cela, 1187 enseignants ont été “déportés” vers d’autres écoles.

Dans de nombreux établissements, enseignants, élèves et familles avaient fortement protesté contre ces pratiques forcées. Au lycée Anadolu à Kadıköy, sit-in : lycéens dans l’école, leurs parents, dehors…

Et les élèves d’autres lycées arrivent en soutien…

lycée
Déclaration unitaire.
Cliquez pour afficher.

Certains lycées, dont Kadıköy Anadolu Lisesi, İstanbul Erkek Lisesi, Vefa Lisesi et Bornova Anadolu Lisesi, ont donc décidé de se mobiliser ensemble contre ces décisions qu’ils considèrent comme une “imposition”. Ils déclarent qu’ils vont étudier les dimensions juridiques, administratives et éducatives de la pratique du “Réglement des Ecoles de projet” et agir ensemble. Ils annoncent que leurs anciens élèves et l’opinion publique seront informés.

canon-a-eau-devant-lecole-anadolu-lisesi
lycée

_

_

_

_

_

Les élèves et leur familles continuent à protester en criant fort , “Nous ne sommes pas votre projet !”.

Le fait que les élèves protestataires soient convoqués à la Direction, hier, et “interrogés” pour qu’ils “avouent quelle ‘intelligence’ les oriente” a intensifié les tensions.

Aujourd’hui la sortie de l’école était donc bien “cadrée” par des policiers des forces spéciales, renforcés de canon à eau !
Pourquoi pas des F16 ?

Si on ignorait le contexte politique des purges, les projets de transformation de fond en comble du système éducatif, la main mise du politique sur le secteur éducatif, on pourrait juste croire à une “poussée de fièvre corporatiste”. Mais quand la direction demande aux élèves “quelle intelligence supérieure vous guide ?“, on comprend mieux les enjeux : liquider les poches de résistance, façon puzzle.


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts