Dossier Spécial • Campagne de soutien à Zehra Doğan

Zehra Doğan

Ce dossier contient les éléments d’informations utiles pour comprendre qui est Zehra Doğan, la femme, l’artiste, la journaliste, et ce qui a conduit à son emprisonnement actuel.

Vous pouvez également lire tous les articles de Kedistan consacrés à Zehra en cliquant ICI.

Le but recherché étant une solidarité active et large, ce dossier propose aussi des visuels, des vidéos, des textes, des traductions, des articles et tous liens utiles.

La campagne de soutien qui se développe ne se suffira pas d’informations ou d’articles donnés à lire au public, et n’aboutira à une libération anticipée que si elle est relayée largement, dans de grandes ou petites initiatives, toutes destinées à s’adresser aux autorités de Turquie, directement ou indirectement.

Parler de Zehra, faire du bruit autour d’elle, c’est déjà certes la protéger, mais agir avec ses compétences et moyens pour obtenir sa libération, c’est mieux.

Ainsi, il est possible d’exposer Zehra, (exposition d’oeuvres originales ou de reproductions), de se servir du livre qui lui est consacré, de le diffuser, d’envoyer des courriers, (aux autorités turques et en soutien à Zehra).

L’Association Les Amis du Kedistan, actuel défenseurE légale des droits intellectuels et d’artiste de Zehra Doğan pour l’Europe possède les oeuvres évadées et entretient malgré les aléas le contact avec Zehra Dogan. Il était de son devoir de fournir la logistique nécessaire à une campagne de soutien en vue de sa libération. Ce dossier en est le fruit.

Nous insistons particulièrement sur le fait que Zehra ne s’expose pas comme victime, mais comme artiste et journaliste debout contre l’oppression.

Le PEN international a placé Zehra Doğan dans la liste de ses campagnes de soutien, et c’est une initiative de grande importance. Ils proposent des démarches analogues, en synergie.

Amnesty International, dont les membres sont eux aussi directement visés par le régime en Turquie, incite également ses sections à se pencher sur le cas de Zehra Doğan. Des plateformes de soutien aux journalistes qu’on ne peut toutes citer font de même (P24, FIJ et syndicats affiliés, etc…). Le prix des libres penseurs suisses lui a été récemment attribué…

Rappelons que Zehra Doğan, sur toutes les questions, porte une parole collective et l’assume. Toute initiative de soutien allant dans le sens d’un élargissement bien au delà de sa personne ira dans le sens de ses voeux : maintenir et développer une résistance par tous moyens contre l’oppression d’un régime et sa démarche génocidaire, culturelle et politique, contre le peuple kurde.

Ce dossier est un outil. Une ressource logistique de campagne de soutien. Vous pouvez vous en emparer pour construire vos initiatives. Plus celles-ci se feront en synergie, enrichies des compétences et idées de chacunE, individualités, associations, plus elles auront de chances d’aboutir. Le magazine Kedistan, bien sûr, se fera également relai d’information de vos initiatives, sur le site ou les réseaux sociaux.

Exposer les oeuvres de Zehra

Les oeuvres originales sont conséquentes, et ne se déplacent pas par magie. Elles ont une valeur intrinsèque et sont par ailleurs pour nous inestimables. Elles ont nécessité un crédit actuellement à hauteur de 6000 euros pour leur encadrement, leur protection et assurance. Forcément, les exposer nécessite une organisation, concertation, des endroits dédiés susceptibles de mettre en valeur le travail de Zehra et… un budget. Nous contacter donc.
Nous avons fait réaliser deux expositions de 20 reproductions de très bonne qualité, très simples à transporter et à mettre en place. Là encore, nous exigerons un respect des oeuvres et des lieux d’exposition appropriés. Mais cette solution est accessible facilement.

Envoyer des courriers, courriels

Nous tenons à disposition cartes, adresses, modèles en turc (obligatoire du fait de la censure) pour ce faire. Le PEN international et ses sections proposent une démarche semblable, et plus directement adressée aux autorités turques. Organisez des ateliers d’écriture et de dessins !

Se servir du livre, le diffuser

Ce livre contient la description et les visuels de la quasi totalité des oeuvres “sauvées” et les “virtuelles” qui ont disparu. C’est un livre d’art et une expression du soutien qui s’exprime autour de Zehra, intime ou large. Il recèle des textes de Zehra Doğan également. C’est un mode de soutien que de l’acheter, l’offrir, le présenter, faire agir votre libraire ou votre médiathèque. Organisez des lectures et présentations ! Des textes, traductions de lettres sont disponibles également.

Organiser des tables-rondes, des conférences

C’est là que les associations, les universités, peuvent agir. Dans la mesure du possible, les journalistes de Kedistan, ou leur carnet d’adresse peuvent être utiles. Nous contacter.

Soutenir financièrement la campagne

Vous pouvez le faire sous différentes formes. Tout d’abord nous aider à rembourser le crédit engagé. Ensuite, en achetant le livre. En louant les expositions itinérantes des 20 reproductions, en achetant les cartes postales, et, pourquoi pas, en faisant une collecte de soutien à verser dans la cagnotte.

Inutile de rappeler que le magazine Kedistan, fidèle à ses engagements, offre la logistique de cette campagne, sans aucun fruit financier ni contrepartie, et a versé lui-même à la cagnotte…

Constater qu’en faisant une recherche internet sur Zehra Doğan amène une très longue liste de résultats, et maintenant du monde entier, nous rassure sur les efforts déployés depuis maintenant presque deux ans.
Mais… Désormais trois lignes de soutien en copié-collés ne suffisent plus. L’information existe, elle doit servir à agir et faire agir, pour sensibiliser plus largement les publics, et les amener à réagir à leur tour.
Zehra Doğan n’est ni un lampadaire commode pour prendre la lumière, puisqu’elle est désormais en plein jour, ni un nom qu’on ajouterait à une martyrologie qui démobilise. C’est également une artiste, et ses oeuvres, même dénonciatrices, ne sont pas des visuels de propagande.

Elle nous a confié à toutes et tous sa parole, ses visuels, sa langue, pour lutter debout, comme elle continue à le faire du fond de sa geôle, et collectivement avec ses co-détenues.

Montrons-nous à la hauteur.

Le dossier est consultable par grandes sections. Tous les articles parus sur Kedistan concernant Zehra sont tout en bas…


Qui est Zehra Doğan ?

Zehra Doğan, journaliste et fondatrice de l’agence féministe JINHA, accusée d’être membre d’organisation illégale, pour ses articles et dessins, a été arrêtée et emprisonnée le 21 juillet 2016. Elle avait été libérée le 9 décembre 2016 et comparaissait libre pour son procès le 23 février 2017. Après 4 mois et demi d’incarcération elle avait vécu un sursis de courte durée jusqu’à une nouvelle condamnation et son incarcération le lundi 12 juin.


Quelles motivations nous animent ?

Une solidarité transnationale doit se poursuivre jusqu’à ce que tous les otages politiques du régime turc, qu’ils/elles soient journalistes, juristes, artistes, auteurEs, universitaires, intellectuelLEs, ou femmes et hommes politiques, soient en dehors des murs des prisons, et retrouvent enfin leur liberté d’opinion et d’expression, ainsi que leurs droits fondamentaux, dans un environnement de Paix et de démocratie. Zehra Doğan en est un symbole fort et intelligible.

Vous pouvez également suivre zehradogan.net et la page Facebook Free Zehra Doğan.

(Français – Türkçe – English)

Comment écrire à Zehra ?

Vous pouvez écrire à Zehra. La prison accepte seulement les lettres en turc.

Vous pouvez utiliser un des modèles que vous trouverez ICI.

Une mesure d’éloignement forcé vient d’être prise par l’Etat turc contre Zehra Doğan. Le 23 octobre 2018, elle a été envoyée dans la sinistre prison de Tarsus (Tarse). LIRE : Turquie • Zehra Doğan déportée avec 20 prisonnières et partagez autour de vous comme sur les réseaux sociaux.
ATTENTION : Toute correspondance vers l’ancienne adresse à la prison de Diyarbakır ne retrouvera pas Zehra. Nous communiquons sa nouvelle adresse :

Zehra Doğan C-3
Tarsus Kadın Kapalı CİK 
Alifakı Mahallesi Alifakı sokak 
Tarsus – MERSİN 
TURKEY

Une campagne de cartes postales est également lancée et communiquée ici.


Vous parlez d’exposer ses oeuvres ?

En effet, Kedistan a le mandat de protéger les droits intellectuels et artistiques de Zehra Doğan pour l’Europe et la Turquie. L’association les Amis du Kedistan est légalement dépositaire des oeuvres évadées, et à ce titre, possède un droit de regard sur toute exposition ou diffusion de visuels. Kedistan propose donc les oeuvres aux fins d’exposition.


Comment exposer ?

Deux formules :

L’exposition de 20 reproductions de qualité, proposée à la location, pour des initiatives rapides et à petit budget, dans des lieux adaptés respectant le caractère des oeuvres de l’artiste. Initiatives accompagnées de projections, atelier d’écriture, tables-rondes…etc. Toutes les infos sont ICI.

L’exposition d’oeuvres originales demande davantage de préparation en amont et ne peut s’improviser. Assurez-vous au préalable de disposer d’un budget conséquent, et de lieux d’exposition dédiés. Nous contacter, en sachant que le premier semestre 2018 est bouclé.


Quels visuels utiliser ?

Nous n’utilisons pour la campagne, et ce volontairement, que quelques visuels. En effet, afin de respecter les droits d’artiste de Zehra Doğan, nous évitons que ses oeuvres ne se dispersent sur le net, tronquées, déformées ou recadrées. Toute utilisation se fait dans le respect de l’accord passé avec elle. Ces visuels permettent de composer sur mesure, affiche, en tête de comptes sur réseaux sociaux, évènements… de façon cohérente.

En voici quelques exemples ICI 


Quelles vidéos ?

Pour les vidéos, des artistes musiciens nous ont, par soutien, confiés des musiques. Ainsi demandons nous de respecter également leur apport musical. Les vidéos sont partageables et utilisables, mais avec la nécessité de les partager à partir de la même source. Et ce pour plusieurs raisons : la gratuité et le partage ne signifie pas la copie et le pillage. Le partage à partir d’une même source multiplie l’impact. Enfin, le compte vidéo d’origine contient des liens indispensables pour donner sens aux vidéos et inciter à participer au soutien, en plusieurs langues.

Pour voir les vidéos de Zehra cliquez ICI


Quels textes ?

Nous avons traduit un certain nombre de textes de Zehra, ainsi que des extraits de lettres. S’y ajoutent des articles, et bientôt une “nouvelle”, à paraître…

Voici le lien vers la version pdf imprimable : Textes de Zehra
(Ce document est évolutif. Nouveaux textes et extraits seront ajoutés au fur et à mesure des réceptions. N’hésitez pas à revenir pour le consulter.)


Comment contribuer financièrement ?

Pourquoi ne pas acheter les reproductions de ses œuvres ?
Pour l’achat des originaux, suivre les expositions à venir ou nous contacter.

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts