“On n’est pas violeur pour une fois” | Mizah Haber

violeur

Suite à la mise à jour de dix cas d’agressions sexuelles sur mineurs, la Fondation Ensar (Ensar Vakfı) est dans le collimateur. Les dirigeants de l’AKP, s’acharnent pourtant à protéger la Fondation…

Sema Ramazanoğlu, la Ministre de la Famille et des Politiques Sociales a soutenu l’organisation en déclarant “qu’une fois n’était pas grave”. Comme si cela n’était pas suffisant, dans une autre déclaration, elle a ajouté “Nous allons mettre à l’ordre du jour, également, la pénalisation des enfants.” (Les enfants abusés !). Une pétition pour le retrait de ses fonctions de la ministre a été lancée, et en très peu de temps a recueilli près de 300 mille signatures.

Le fait qu’un ex-responsable d’Ensar ait un casier de violeur et d’abus sur mineurs révélé, a précipité la fermeture du site Internet et des comptes de réseaux sociaux de l’organisation. (Par contre le site d’Ankara est toujours ouvert, et sur la page d’accueil, les visiteurs sont accueillis… eh bien, par Erdogan lui-même !)

La proposition de former une commission pour mener les enquêtes sur les agressions sexuelles sur les mineurs a été rejetée par les députés de l’AKP à l’Assemblée Nationale. Suite à la colère d’une partie de l’opinion publique, la proposition a été de nouveau votée et adoptée.

Entre temps, certaines familles ont accepté le “dédommagement” de 10 mille Livres turques proposées pour racheter “l’honneur” de leur fils violé, pour retirer leur plainte contre la Fondation Ensar…

Ensar Vakfı est une organisation de la société civile, fondée en 1979 à Istanbul. Elle possède actuellement plus de 30 succursales dans diverses villes. La fondation dont la devise est « La valeur la plus sublime est le savoir, le plus grand service est celui donné à l’humain » a pour objectifs, d’aider pour que chacun puisse bénéficier de son droit à l’enseignement selon sa religion et sa philosophie, faire la promotion, sensibiliser l’opinion publique, soutenir les institutions d’éducation privées. La fondation est très active, organise des séminaires, réunions ‘scientifiques’, projets d’Internet, projets européens, travaux de groupes, bourses, camps d’été, édite des livres, accueille et héberge les enfants et jeunes, leur enseigne, fournit les repas, entre autres des écoles religieuses Imam Hatip.
latif demirci boyama
Dessin de Latif Demirci
“Livre de coloriage – 8/14 ans”

 

violeur ensar cihan demirci
Dessin de Cihan Demirci
L’enfant : –“Mon Hodja, vous alliez nous apprendre aujourd’hui deux fois deux !”
Le Hodja : -“Mon petit, aujourd’hui je vais d’abord t’apprendre UNE FOIS”

 

couverture girgir ensar mars 2016
Couverture du magazine satirique GırGır
Premier Ministre Davutoglu concernant la fondation Ensar, a déclaré : “Nous témoignons que la Fondation Ensar sert à notre pays et à l’humanité.”
-“Allez les enfants, excusez-vous et que cette affaire soit close.”

 

sefer selvi ensar
Dessin de Sefer Selvi
La télé : “Hier dans la nuit, une femme s’est fait violer en rentrant chez elle”
L’homme : – “C’est normal, que faisait-elle dehors à cette heure là ?”

 

violeur ensar birol bayram
Dessin de Birol Bayram
Davutoglu : “Nous n’avons pas refusé les enquêtes sur les abus d’enfants, nous avons refusé les enquêtes des abus d’enfants dans l’islam.”

 


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Mizah Haber

“La voix libre, indépendante et opposante du monde de l’humour”


Précieuses archives de caricatures parues dans la presse, tenues à jour par le caricaturiste Cihan Demirci depuis une dizaine d’années.


Site Internet 


Mizah Haber on FacebookMizah Haber on Twitter
Mizah Haber

About Mizah Haber

“La voix libre, indépendante et opposante du monde de l’humour”

Précieuses archives de caricatures parues dans la presse, tenues à jour par le caricaturiste Cihan Demirci depuis une dizaine d’années.

Site Internet 

Related posts