“Les anarchistes sont une variante des psychopathes.”

Voilà comment on “renseignait” les gens sur l’anarchisme en 1956 en Turquie. (Coupure du journal quotidien Milliyet).

Comme cela illustre bien la caricature que font peser les tenants du Pouvoir de par le monde sur le mouvement anarchiste, et que nous avons beaucoup ri à sa lecture, nous avons décidé que cet article méritait sa place dans notre rubrique “Humour”.

Le ton infantiliste de l’article étant par ailleurs très révélateur de la pensée de ce quotidien ultra nationaliste.

 anarchisme-turquie-1956

L’encyclopédie de santé par : Dr. S. Recep Doksat

L’ANARCHISME Les anarchistes sont une variante des psychopathes. Leurs principales caractéristiques sont le fait d’être créateurs de désordre et la combativité. Mais ces qualités se focalisent sur un seul front. Ces personnes, dès leurs enfance, ne supportent pas les meneurs qui montent, ils aiment les embêter, et font de cela leur tâche principale. On peut considérer qu’ils sont nés révolutionnaires et ils grandissent pour la révolution. Leurs plus grands ennemis sont les dirigeants despotiques, et les représentants de l’autorité du gouvernement et de l’Etat. Ils construisent des communautés pour pour anéantir les têtes porteuses de couronne et de pouvoir. La majorité sont des jeunes de 25 ans. Ils organisent des attentats en faisant sacrifice de leur vie. En obéissant à l’ordre de la communauté dont ils sont membres, et au désir qu’ils portent en eux, ils suppriment un despote trop visible par tout le monde, en se jetant sur son chemin, couteau, pistolet, bombe à la main, et ne regrettent aucunement les infamies qu’ils ont commises de sang froid. Ils assument leurs peines volontairement, et donnent leur vie sans la moindre peur, sur l’échafaud ou à la guillotine. Dans tout cela, en plus du caractère naturel, leur éducation joue également un rôle.

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts