Pour remplir de lectures vos journées de confinement… Le numéro 5 de la revue annuelle de littérature et de réflexion, Apulée sera dans les kiosques le 14 mai prochain. Mais vous pouvez télécharger d’ors et déjà la version numérique en pdf.

Et cette année, le thème est particulièrement d’actualité, puisqu’il s’agit des droits humains !

Plus de 400 pages de lecture… C’est aussi des retrouvailles pour les lectrices et lecteurs de Kedistan. Vous avez rendez-vous avec Zehra Doğan, Aslı Erdoğan, Selahattin Demirtaş dont vous connaissez déjà les plumes… mais pas que !

Les Editions Zulma présentent cette dernière édition :

apulée

Fidèle à l’appel constant des autres rives et des antipodes, dans l’ardente continuité de ses quatre premiers numéros – Galaxies identitaires, De l’imaginaire et des pouvoirs, La guerre et la paix et Traduire le monde –, la revue Apulée poursuit sa double investigation : face aux bouleversements de l’actuel et dans l’espace inaliénable de la création toujours en devenir.

Dans cette cinquième livraison, c’est le tissage et le métissage des langues – avec au cœur la traduction à l’origine des grands humanismes tant méditerranéens qu’occidentaux – qui sont à l’honneur.

Essayistes, romanciers, nouvellistes, traducteurs, plasticiens et poètes nous rappellent au choix impérieux de l’éveil, du qui-vive et de la parole libre face aux pires dérives, en cette période de régression identitaire, de puérilisme généralisé et de démission compulsionnelle. Avec à l’esprit l’injonction de Lautréamont : “Toute l’eau de la mer ne suffirait pas à laver une tache de sang intellectuel.”

Dans ce numéro consacré aux droits humains, vous trouverez, l’éditorial d’Hubert Haddad, un émouvant appel de Selahattin Demirtaş, homme politique et écrivain kurde actuellement emprisonné en Turquie. Une lettre de prison de Zehra Doğan, journaliste, artiste et autrice kurde, qui racontre comment la direction de l’établissement réagit à propos de ses créations… Un entretien avec Aslı Erdoğan.

Mais aussi :

Un entretien avec Michael Sfard sur le combat des avocats des droits de l’homme en Israël, une petite histoire des zoos humains par Pascal Blanchard, une réflexion de Ma Jian sur la littérature, une étonnante correspondance d’Ambedkar à propos des castes en Inde, une dystopie de Miquel de Palol (en cas de pandémie et autres catastrophes, qui doit-on sauver d’abord ?), un hommage de Catherine Pont-Humbert à Rosa Parks, une drolatique nouvelle de Basheer sur les droits des animaux, une belle injonction de Valérie Cabanes à redevenir sauvage, deux passionnants dossiers sur Edmond Amran El Maleh et Mohammed Khaïr-Eddine, un dictionnaire amoureux de Chinguetti par Marie-Florence Ehret, un dangereux quiproquo mené par Eric Sarner, un bouleversant récit de Valère Staraselski, un état des lieux des postes de police en Algérie sous la plume caustique d’Adlène Meddi, des économies de bout de chandelle de Jean Rouaud, un entretien avec Bernard Noël sur la “sensure” ou encore une puissante évocation de Sam Szafran par Michel Le Bris…

Avec des contributions également, de Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Roblès, Ananda Devi, Mahasweta Devi, Delphine Durand, François-Michel Durazzo, Edmond Amran El Maleh, Anna Gréki, Alexis Jenni, Ma Jian, Dory Manor, Albert Memmi, Laure Morali, Cécile Oumhani, Jean Portante, Kenza Sefrioui…

Bonne lecture  !

 

Apulée #5 • 14 mai 2020 | Editions Zulma
19 x 26,5 cm | 416 pages | 30 €
Téléchargement | ISBN 978-2-84304-941-5

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.