Parce qu’il appa­raît, tout à coup, que les vis­ages de Picas­so, ceux des civilEs vic­times des bom­barde­ments de Guer­ni­ca, ont cette ressem­blance cru­elle avec ceux que peint Zehra Doğan. Ceux qu’on con­naît, et sans doute ceux qu’on ne ver­ra jamais, puisqu’ils ont été con­fisqués par l’administration pénitentiaire.

Gerni­ka (le tableau), dénon­ci­a­tion engagée du bom­barde­ment de la ville de Guer­ni­ca, ordon­né par les nation­al­istes espag­nols et exé­cuté par des troupes alle­man­des nazies et fas­cistes ital­i­ennes, a vite acquis une portée poli­tique inter­na­tionale, devenant un sym­bole de la dénon­ci­a­tion de la vio­lence fran­quiste et fas­ciste, puis de l’hor­reur de la guerre en général.

En 1950, Alain Resnais et Robert Hes­sens ont voulu en faire un film, avec les œuvres de Picas­so, et un texte inspiré d’un poème d’Eluard, lu par Jacques Pru­vost et Maria Casares. Les voix graves dressent un macabre inven­taire, égrè­nent les hor­reurs, dénon­cent, accusent.

« Quelque part en Europe et c’est à nos frontières »

Du mas­sacre de Guerni­ka 1937 à ceux de Nusay­bin ou de Silopi près de quar­ante années plus tard, de Picas­so à Zehra Doğan, on peut s’autoriser quelques par­al­lèles, pren­dre cette liberté.

« La pein­ture n’est pas faite pour décor­er les apparte­ments, c’est un instru­ment de guerre offen­sif et défen­sif con­tre l’ennemi. »
Picasso

Le pein­tre cubiste a toute sa vie refusé que le tableau soit exposé en Espagne sous la dic­tature fran­quiste. Pen­dant 2 ans, la célèbre toile a fait l’objet de plusieurs expo­si­tions en Europe, puis aux États-Unis, notam­ment pour lever des fonds pour les répub­li­cains espagnols…

Aujourd’hui exposées en Bre­tagne, on peut se pren­dre à rêver que les œuvres de Zehra seront un jour instal­lées dans la prison qui les a vu naître, trans­for­mée en galerie d’art …

Mais on s’égare.

guernika


Eng­lish: Guer­ni­ca • Some­where between yes­ter­day and today Click to read
Español: Gerni­ka, entre pasa­do y pre­sente Haga clic para leer

Traductions & rédaction par Kedistan. Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
Translation & writing by Kedistan. You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit mag­a­zine qui ne se laisse pas caress­er dans le sens du poil.