Il ne fait pas bon assister aux expositions de photographies en Turquie en ce moment, surtout si vous y allez sous la protection de la police turque. Un ambassadeur russe vient d’en mourir.

Le maire d’Ankara a immédiatement déclaré qu’il pourrait s’agir d’un mauvais coup des FETÖ. Là, en effet, il aurait eu du mal à attribuer cet assassinat à la cause kurde, car l’assassin a carrément signé son crime en direct. De là à vouloir nous faire penser que des FETÖ sont encore cachés dans les rangs de la police spéciale, après tous les ratissages des parallèles, c’est nous prendre pour des ânes.

On nous avait montré la veille le Sultan faire la nique à l’Europe sur les réfugiés syriens et vanter nos “excellentes relations” avec Poutine. Et voilà que comme pour l’avion l’année dernière, un tir pourrait ternir les relations de couple.
Il faut croire que les relations d’intérêts dans le règlement de la “crise syrienne”, et la poursuite des “bonnes coopérations économiques retrouvées” est le plus fort. Poutine donne l’impression de passer la mort de son ambassadeur aux pertes et profits, jusqu’aux rencontres avec l’Iran où il serait question de parler de “paix”.

D’un côté c’est plutôt rassurant, car la nouvelle, et je n’étais pas la seule, ne m’avait non pas attristée particulièrement, mais plutôt inquiétée. Mais si on me dit que c’est pour la paix…
Ce qui ne m’a pas rassuré non plus, c’est d’avoir la confirmation que dans les forces de police spéciale, il y avait parmi les soutiens d’Erdogan des gens encore plus djihadistes et “ottomans” que lui. L’assassin apparemment ne s’en cachait d’ailleurs pas.
La veille encore, les drapeaux turcs étaient de sortie devant l’ambassade et les consulats russes pour soutenir les troupes qu’Erdogan entretenait à Alep, sous le prétexte de soutenir les “populations civiles”. Le policier assassin en tenait peut être un, tout en caressant la crosse de son pistolet…

Des assouplissements ont été apportés pour la détention d’armes, principalement chez les AKP et leurs soutiens. La situation de lutte contre le “terrorisme” nécessite paraît-il qu’on s’arme d’urgence…
Là, si les terroristes sont de la police, qui dois-je mettre en garde à vue ?

Drôle de guerre, drôle de paix, et vrai climat de terreur.

Même à Istanbul ils sont allés “casser du Kurde”, une fois de plus, pour mettre le feu aux locaux de partis, pour défendre “l’unité nationale”, et planter là aussi, leur drapeau sur les façades. On en vomit des drapeaux ! Il en dégueule de partout, sur les cercueils, les façades, dans les rues, derrière les présentateurs télé…

Alors, c’est au nom de quel drapeau, que l’assassin de l’ambassadeur l’a abattu en disant : “Nous sommes ceux qui avons fait allégeance à Mahomet pour le jihad.” ?

Ce matin des tirs ont eu lieu à Ankara près de l’ambassade américaine, cette fois.

Le pays est devenu anxiogène.

photographies

“Voyons-voir avec quelles catastrophes nous nous réveillons ce matin…”
Dessin de Sefer Selvi, publié sur Evrensel le 18 décembre 2016

Entre la propagande et la censure, le divertissement reste de la propagande, pour éloigner nos esprits de la réalité d’une Turquie prison où les assassins portent le costume de garde du corps et se font “martyr” en direct, devant les caméras.
Un assassinat chasse un attentat, une bombe près d’un stade des arrestations, des saccages de locaux politiques l’augmentation des prix et… le Président qui veut devenir hyper-Président…

Une mauvaise nouvelle chasse l’autre chaque jour.

Bienheureuses les AKP qui se réunissent pour des parties de thé et tressent des louanges au Sultan… Paraît qu’elles visitent les personnes âgées, dans les quartiers. Moi qui vieillis, qu’elles ne viennent surtout pas trimballer leurs foulards à faux chignon ici ! Sinon je leur tire le portrait, comme pour l’autre !

J’irais bien visiter une expo, tiens, pour me changer de la chambre noire…


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kerema xwe dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas
Mamie Eyan on FacebookMamie Eyan on Twitter
Mamie Eyan
Chroniqueuse
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…