Evrensel Kültür, revue d’art et de littérature fait partie des 15 derniers médias fermés par le gouvernement turc, par décrets n°675 et 676, promulgués le 29 octobre 2016, dans le cadre de l’état d’urgence en vigueur depuis la tentative de coup d’état du 15 juillet.

La revue existe depuis décembre 1991, et est dirigée par Aydın Çubukçu, auteur, activiste politique révolutionnaire. Il fût membre de Dev-Genç,1arrêté en 1972, condamné à mort, libéré en 1991, après 19 ans de prison.  Evrensel Kültür publie des articles, reportages, poèmes et nouvelles, et, avec son contenu de qualité et son prisme marxiste et sa constance, tient une place particulière dans les revues d’art et de littérature, surtout dans un pays où les initiatives éditoriales ont beaucoup de mal à survivre et à perdurer.

Voilà comment Evrensel Kültür annonce la décision de fermeture au seuil de son 300ème numéro :

evrensel-kapak299Evrensel Kültür a été fermée.

Nous sommes la première revue littéraire et culturelle fermée par décret.

Juste au moment où nous avions laissé notre 25ème année derrière nous, où nous étions en train de parler de ce que nous allions faire pour notre numéro 300.

En dessous de la décision de fermeture, plusieurs signatures sont posées.

Nous sommes sûrs qu’aucun des dignitaires n’ont lu même un seul des 299 numéros de Evrensel Kültür.

Il y avait une photo en couleur de Tolstoy sur notre couverture de ce mois-ci. Peuvent-ils faire taire Tolstoy, par exemple ?

Sur le dos du numéro de novembre, il y a Dario Fo qui crie ces répliques de la pièce « Moi, Ulrike, je crie » :

« Vous paraissez très confiants ! Mais ne pensez pas que cela continuera comme ça ! Les seuls dont la haine et la colère monteront, ce sont ceux qui suent et qui crèvent dans la salle des machines de votre grand navire : en avant, vous tous, immigrés turcs, espagnols, italiens, grecs, arabes, les bernés et les baisés de toute l’Europe, et les femmes, toutes les femmes qui ont compris qu’elles sont des êtres inférieurs. Ils comprendront pourquoi je suis ici et pourquoi cet Etat a décidé de me tuer …

Geôliers, juges, politiques, vous m’êtes indifférents. Vous n’allez jamais pouvoir me rendre folle ! »

Ils ne pourront pas nous rendre fous, non plus.
Nous n’allons pas devenir fous.
Nous sommes là.
Nous sommes là, depuis que la première tablette a été gravée par les sumériens.
Nous sommes là depuis que le premier dessin a été peint sur les parois d’une caverne.
Nous sommes là depuis dix mille ans.
Nous ne partons nulle part.
Nous ne nous taisons pas.
Ne vous taisez pas, vous non plus…

Evrensel Kültür


Evrensel Kültür 
Site internet | TwitterFacebook

 

L’article en turc :

http://evrenselkultur.com/2016/10/ben-evrensel-kultur-bagiriyorum/

Site internet | TwitterFacebook

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.