Le Ministère de la Justice de Turquie aurait annonce avoir donné autorisation à Öcalan, détenu en isolement dans la prison d’İmralı, pour une visite de sa famille, pour les fêtes du mouton. L’information tourne dans les médias turcs depuis quelques heures.

Plus précisément, le nom d’Öcalan a été intégré dans les autorisations de visites données à tous les détenus pour les fêtes. Mehmet, le frère d’Abdullah Öcalan, rencontrerait enfin le leader du mouvement kurde, entre les 14 et 18 septembre. La date et l’heure précises de la visite sont tenues secrètes.

Öcalan avait été visité, pour la dernière fois, les 28 et 29 avril par le CPT (Conseil européen de lutte contre la torture). Et ses proches et les délégations kurdes n’ont pas pu le voir depuis 5 avril. Ne pouvant pas prendre de ses nouvelles, les Kurdes étaient très inquiets de son sort et les tensions augmentaient de plus en plus.

Est-ce une stratégie du gouvernement pour faire patienter les Kurdes et essayer de calmer le jeu momentanément, pour mieux sauter ? Est-ce une véritable promesse ?

Certains médias pro-régime rapportent que l’Etat aurait mis une condition pour autoriser cette visite. Par exemple le quotidien Akşam affirme : “Selon les autorités qui ont contacté notre journal, tant que le PKK n’a pas déposé les armes, la visite ne sera pas autorisée”. 

Dernièrement une grève de la faim avait été entamée il y a 5 jours, par 50 volontaires, activistes, artistes et hommes et femmes politiques à Amed, et une autre grève continue depuis 19 jours à Strasbourg.

Les grévistes ont annoncé que la grève serait maintenue tant que sa famille n’a pas rencontré Öcalan.


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.