Lors d’une cérémonie organisée dans le cadre de la 23ème Semaine des fiertés LGBTI à Istanbul, les “Prix de Tomates aux Hormones” 2015 ont trouvé leurs lauréats homophobes !

Comme annoncé dans notre article précédent, la 11ème édition était prévue pour vendredi 26 juin, au soir, au Centre Culturel de Şişli. Nous attendions avec suspense l’annonce du nom du grand gagnant qui détrônerait Tayyip Erdogan, star de 2014.

Comme dans toute cérémonie qui se respecte la soirée débuta par un défilé sur le tapis rouge. Activistes LGBTI, artistes et hommes politiques étaient tous présents, contrairement aux nominés, eux, tous absents.

Dans une joyeuse ambiance, les prix ont été décernés par vote public dans différentes catégories.

Le Palmarès :

Dans la catégorie « Politique », Ahmet Davutoğlu, ex Premier Ministre AKP et Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République étaient nominés tous les deux, pour leurs propos qui ciblaient Barış Sulu, le candidat LGBTI du HDP des législatives du 7 juin.

Le prix a été décerné à Erdoğan pour ses paroles « Nous, on ne présente pas de candidat homosexuel. » prononcées lors d’un discours fait dans une réunion d’Assemblée Administrative de la Fédération des bus à Eskişehir, qui était transformé comme d’habitude en meeting électoral.

Si vous voulez entendre ses propos de sa belle voix, les voilà.

Pour la catégorie « Censure », les nominés étaient, Digitürk et Zorlu PSM (Centre des Arts de Performance).

Digitürk était nominé pour ses censures insistantes jusqu’aux plus petites allusions à l’homosexualité dans les films. Quant à Zorlu- PSM, il avait annulé en mai dernier, le concert de la Chorale Gay de Boston, tant il était influencé par les médias pro-AKP et homophobes qui avaient crié au scandale : « Une chorale constituée seulement des hommes homosexuels et déviants fera la première fois une présentation dans un pays musulman. En plus en plein mois de Ramadan. C’est en Turquie ! ».

Le prix a été décerné à Zorlu PSM, presqu’en unanimité.

D’ailleurs, le Prix de la catégorie « Education » est en lien avec ce dernier gagnant. Il a été remis au Directeur de l’Université de Medeniyet, Ihsan Karaman qui avait fait des déclarations homophobes prenant pour cible l’Université de Bosphore qui avait proposé une salle de repli à la Chorale de Boston, suite à l’annulation de leur concert par Zorlu PSM.

Choral-Gay-Boston

Engin Ardıç, chroniqueur au quotidien pro-AKP Sabah, est un habitué du Tomate aux hormones. Déjà primé plusieurs fois pour ses déclarations homophobes, il a encore une fois raflé le prix de « Média ». Pas de surprise… Et nous vous épargnerons sa photo de portrait, et vous n’y perdriez rien.

Le prix « Institutions » a été attribué au TDK (Institution de la langue turque, équivalent de l’Académie Française), pour les descriptions qui apparaisset dans leur dictionnaire concernant les mots « oğlan » [garçon : homme déviant qui sert le plaisir sexuel des hommes] et « müsait » [disponible : personne prête à flirter, qui flirte facilement (femme)]. Kedistan avait d’ailleurs fait un article sur le sujet… “Es-tu une femme disponible ?

musait-femme-facile-tdk

Dans la catégorie « Sport », la Direction du club Fenerbahçe était indéniablement la meilleure candidate, pour la pression exercée sur la basketteuse Angel McCoughtry afin de la forcer à quitter son équipe, car elle avait déclaré ses fiançailles avec sa copine…

La chanteuse pop Niran Ünsal a reçu une Tomate aux Hormones pour ses nombreux tweets et propos homophobes concernant Lady Gaga et ses fans turcs.

twitt-niran-unsal

– Ces choses là, ne correspondent pas avec les valeurs, les croyances et les cultures de mon pays. Maintenant, disparais !!!(elle parle à Lady Gaga)
– Voir ou ne pas voir, voilà la question. Respectables parents, qu’en dites-vous ? C’est joli ce paysage ?

Cette année, une multitude de livres homophobes se faisaient concurrence. Des oeuvres véhiculant la haine des LGBTI, influençant négativement, les personnes concernées, leur familles et entourage étaient légion.

Le livre de la psychologue Banu Yaşar « Kızları Kız Erkekleri Erkek Gibi Yetiştirmek » [Elever les filles comme des garçons] édité par Zafer Yayınları, a emporté le prix.

Le clou de la soirée fut, le message publié par les Editions Zafer sur leur compte Twitter, en réponse au prix décerné à la psychologue :
« Rien que pour protéger les enfants et les jeunes de ce genre de déviance, notre maison d’édition continuera ses activités. ».

psychologie-elever-les-filles-comme-garcons-livre-homophobe

Et pour terminer, dans la catégorie « International », La star fut L’office Fédéral de l’Immigration Suisse, BFM. Cette administration a été primée pour l’argumentation inouïe qui accompagnait le refus de la demande d’asile d’un homosexuel nigérian : « Vous pouvez très bien vivre dans votre pays d’origine si vous cachez votre orientation sexuelle.»
[Pour plus d’info sur le sujet : Platforme d’Information Humanrights – Suisse]

.

La semaine des Fiertés d’Istanbul continuera dimanche 28 juin, par la grande marche traditionnelle. Rendez-vous donc à 17h à Taksim !

gaypride-istanbul-28-juin-2015-facebook

… Et en attendant un petit apérçu de la joyeuse soirée des tomates, avec les belles photos de Barış Paksoy/DOPA

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.