Pendant que le Premier Ministre turc Davutoğlu se montrait avec les chefs d’état à Paris, les journalistes turcs ont répondu à l’appel du Forum des Journalistes pour marcher le 11 janvier à Istanbul.

Simultanément à la marche de Paris, les journalistes et des centaines de personnes ont manifesté de Galatasaray jusqu’au Consulat de France, munis de pancartes “Nous sommes tous Charlie – Hepimiz Charlie’yiz”.

La police a essayé d’empêcher le départ du cortège mais les manifestants ont réussi dérouler leur banderole et démarrer la marche.

Très peu de temps après le départ du cortège, sous les yeux des policiers, deux opposants se sont rapprochés du carré de tête. Un d’entre eux a tenté de frapper les journalistes en clamant : “Connards sans dieu, Vous ne pouvez pas insulter le prophète !”. Les manifestants ont essayé de se protéger et de répondre. Les policiers sont enfin intervenus pour éloigner les provocateurs et les mettre dans leur fourgon. Les manifestants ont vu que la deuxième personne leur faisait signe de victoire par la fenêtre du fourgon. (voir vidéo ci dessous)

Près du Consulat de France la scène s’est répétée. Une troisième personne a été éloignée par la police après avoir abordé violemment les manifestants : “Vous faites ça juste parce que 12 personnes sont mortes en France ?”

Devant le Consulat la journaliste Gülşah Karadağ a lu le texte de Hilmi Hacaloğlu : “Nous ferons jamais concession de notre liberté de penser, liberté d’expression, liberté de presse, et notre liberté de faire de l’humour, jamais un pas en arrière. Telle est notre promesse à la Turquie, au monde et à Charlie Hebdo.” 

Lors de la manifestation aucun slogan n’a été scandé et plusieurs personnes portaient des crayons. Des auteurs, caricaturistes, membres et dirigeants d’EMEP (Parti du Travail) et des Halkevi (maisons de peuple), universitaires, étudiants, membres de collectifs d’étudiants et citoyens étaient également présents aux côtés de 200 journalistes.

L’homme : “Quel est le but de ce groupe ? ”
Un manifestant : “Poussez-vous s’il vous plait.”
L’homme : “Je demande, je suis curieux, je voudrais savoir. Pendant que partout au monde  le sang musulmans coule, quel est le but de ce groupe ? Hein ? Tout le monde est français, c’est ça ?”
Un manifestant : “Et ton but c’est quoi ?”
L’homme : “C’est vivre en Turquie et être français, c’est ça ?”

Echanges incompréhensibles…. un début de bousculade, les manifestants éloignent l’homme.
Une voix d’homme : “Calmez vous, calmez-vous…”

L’homme revient devant le cortège (0:31 ) : “Connards sans dieu, Vous ne pouvez pas insulter le prophète !”

De nouveau bousculade… On entend plusieurs voix “Calmez vous”, “calmons nous”
Une personne se plaint : “Race de chien, plus on les protège plus le pays devient comme ça !”

Un manifestant demande aux journalistes de leur donner un peu plus d’espace et le cortège reprend la marche.

 

KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.