Cette double exposition au musée NKV à Wiesbaden sera inaugurée le 23 janvier prochain, par l’artiste et cinéaste Hito Steyerl. Zehra Doğan en est partie prenante.


Deutch | English | Français |

Nassauische Kunstverein Wiesbaden (NKV) est la plus ancienne association artistique de la capitale de l’Etat de Hesse Wiesbaden. La promotion de l’art contemporain sous forme d’expositions et l’éducation artistique sont les deux missions principales de l’association. Une équipe d’historiens de l’art et d’organisateurs d’expositions présente des artistes nationaux, internationaux ou régionaux dans des expositions thématiques de groupe et individuelles changeantes. Des conservateurs invités de différentes nations y présentent des points de vue de leur perception de la scène artistique.

L’exposition de Zehra Doğan est soutenue par l’Association des journalistes allemande, le DJV-Hessen qui lui avait décerné en 2018, alors qu’elle était en prison, le prix “Printemps de liberté de presse”, reçu en son nom par le journaliste Ingo Zamperoni.

Nassauische Kunstverein Wiesbaden  
www.kunstverein-wiesbaden.de | Instagram | Facebook | Evénement Facebook 

Voici le texte de présentation de cette double exposition, suivi du programme de toutes les activités proposées durant l’événement.

“A chaque âge son art”. “A l’art sa liberté”

Les démocraties du monde entier subissent un contrecoup autoritaire. Depuis 2003, la Turquie a reconfiguré le gouvernement en une démocratie présidentielle sur mesure. En Hongrie, le premier ministre a créé une démocratie non libérale sur le modèle de la Russie. Et, depuis 2017, un milliardaire américain dirige le bureau le plus puissant du monde avec sa posture méprisante qui attire l’attention. Les partis populistes ont tordu le discours politique en Europe vers la droite et célébré les succès électoraux. Le nouveau populisme est une anti-politique qui vise la division et renforce les forces sociales centrifuges. Le ridicule d’exclusion, la provocation et l’incorrection politique sont devenus les armes de ces mouvements. La culture et l’art sont tombés dans ce tourbillon et sont redevenus un lieu de contestation.

Dans l’exposition collective “A chaque âge son art”, Makoto Aida, Ines Doujak, Işıl Eğrikavuk, INDECLINE, Eugenio Merino, Csaba Nemes, Tools for Action, et Wen Yau se dressent contre les nouvelles impositions dans leurs pays, descendent dans la rue, participent au processus de négociation sociale, signalent les dangers et les provoquent à leur tour. Quelles sont les restrictions politiques et artistiques auxquelles les artistes sont confrontés ? Comment et avec qui les artistes se sentent-ils solidaires ? Quelles sont les prescriptions que l’art peut offrir pour retrouver sa propre agence ?

Wiesbaden exposition exhibition

Sous la deuxième partie de la maxime viennoise de “To art its freedom” se trouve la première exposition individuelle en Allemagne de la journaliste et artiste kurde Zehra Doğan (*1989, Diyarbakır, Turquie) avec une sélection complète d’œuvres de deux périodes de création. Après que Zehra Doğan ait été arrêtée en 2016 pour une peinture représentant la ville de Nusaybin détruite par l’armée turque et les nouvelles d’un enfant de 10 ans partagées sur les médias sociaux, les œuvres de la période “Jours clandestins” (2017) ont été créées après sa libération de cinq mois de détention préventive. Pendant ce temps, elle se cachait à Istanbul. Après sa condamnation ultérieure pour propagande terroriste présumée en juillet 2017, l’artiste a continué à travailler en secret dans des conditions encore plus difficiles, même dans la prison de Diyarbakır (2017-2018). Avec ses peintures et ses dessins, Zehra Doğan défend la liberté de la presse et d’expression, et archive avec son art, toute une période de l’histoire turque. Bien qu’on lui ait refusé l’accès aux peintures en prison, elle a utilisé du carton, des draps de lit, du sang menstruel et des restes de nourriture pour continuer son travail artistique. Ainsi, les œuvres de cette période reflètent, à travers leur matérialité, l’état d’oppression et de censure.

Zehra Doğan

Zehra Doğan. Les villageois de Xerabê Bava on été torturés nus, sur la neige. Février 2017.
Photo © Jef Rabillon

Programme

  • Vernissage avec Hito Steyerl. Jeudi 23 janvier 2020, à partir de 18h
  • Sundae – Visite guidée suivie d’une dégustation de glaces. Tous les dimanches à 15 h
  • Espresso – Petite visite pendant la pause déjeuner. Tous les mardis, de 12h45 à 13h15
  • Spritz – Art, boissons et plus… Tous les jeudis, de 18 à 20 heures
  • Enfants & Pour tous – avec Titus Grab. Dernier samedi du mois, de 11 à 13 heures, les 25 janvier 2020, 29 février 2020
  • Wilhelms Wanne – Visite interactive,  de 8 à 88 ans.  Les premiers samedis du mois, 15h à 17h. Les 1er février 2020 et  7 mars 2020
  • Fermeture à l’occasion de la Journée internationale de la femme, le dimanche 8 mars 2020, de 15h à 18h

Dates et heures d’ouverture : www.kunstverein-wiesbaden.de

La double exposition est soutenue par la Hessische Kulturstiftung.

L’exposition “A chaque âge son art” est inspirée d’une exposition de HALLE 14 – Centre d’art contemporain, de Leipzig. Elle a été présentée sous le titre “The Ends of Freedom” en 2019 et fut soutenue par la Fondation culturelle de l’État libre de Saxe, l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas et le Goethe Institut de Hong Kong.

Extraits de textes de l’exposition “La fin de la liberté” par Michael Arzt.

Zehra Doğan

Zehra Doğan
Photo © Jef Rabillon


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.