Les Kurdes : puissance montante au Moyen-Orient ?

Une rencontre avec Hamit Bozarslan est organisée par l’Iremmo à Paris le 24 novembre.

Hamit Bozarslan, est docteur en histoire et en sciences politiques, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a également codirigé l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman IISMM entre 2002 et 2008. Ses recherches actuelles portent sur l’histoire de la Turquie contemporaine, la question kurde et les questions minoritaires au Moyen-Orient, et l’histoire et la sociologie de la violence au Moyen-Orient. Auteur notamment de “Histoire de la Turquie : De l’Empire à nos jours” (Editions Tallandier, 2015), “Conflit kurde : Le brasier oublié du Moyen-Orient” (Editions Autrement, 2009), “Une histoire de la violence au Moyen-Orient” (Editions La Découverte, 2008). Il a également dirigé le n°8 de la revue Anatoli sur le thème : “Les Kurdes : puissance montante au Moyen-Orient ?”.

Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Présentation du numéro 8 de la revue Anatoli : “Les Kurdes : puissance montante au Moyen-Orient ?”
Ce numéro s’intéresse à la question kurde, dont la population est répartie sur les territoires turc, iranien, irakien et syrien. La « cause kurde », exprimée pacifiquement ou par le recours à la lutte armée, consiste à faire accepter le groupe kurde comme un sujet à part entière de l’histoire, décidant lui-même de son statut juridique, administratif et politique. Les événements récents au Moyen-Orient ont eu pour conséquence l’affaiblissement de Bagdad et de Damas, et l’effacement de la frontière qui sépare les Kurdes irakiens et syriens. Mais l’Iran et la Turquie comptent bien contrôler et rester des acteurs majeurs de la question kurde aujourd’hui.
Les vagues de mobilisations successives depuis la fin des années 1950 semblent avoir doté la “cause kurde” d’une réelle légitimité ; elles ont permis une transmission des expériences et des modes d’action, ainsi qu’un rajeunissement et une féminisation de la contestation. Mais les Kurdes pourront-ils pour autant survivre dans un environnement à tel point brutalisé ?

Inscriptions en ligne : https://www.inscription-facile.com/form/KzGcBTKzNsAQmRpSF3yS

Participation de 8€*
(*5€ pour les étudiants et demandeurs d’emplois).

KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts