Fichage précoce pour enfants pas sages !

A Bağlar (Diyarbakır), La direction communale de l’Education Nationale a fiché 872 enfants et publié le dossier intégral sur leur site Internet

Le fichier pdf intitulé “Les enfants poussés au délit-urgent-important”, contient les identités complètes de 410 jeunes qui ont eu affaire avec la justice entre le 2 octobre et le 1er décembre 2014 ;  les prénoms, noms, noms des parents, dates et lieux de naissance, adresses, et les motifs qui ont emmené les enfants devant la police y figurent en clair.

Une autre partie du document est une liste, portant le titre : “Les enfants qui travaillent dans la rue” et concerne 416 enfants et leur informations d’identité.

La 3ème liste nommé “Les enfants signalés au Ministère d’Education Nationale” révèle les identités de 46 enfants victimes de viol, de violence sexuelle, séquestration etc. en notifiant précisément les motifs.

diyarbakir_cocuk_fisleme-300x165

La direction de l’Education Nationale de Bağlar a également envoyé ce dossier eux direction des écoles, accompagné d’un circulaire qui invite les responsables à participer à le compléter :

“Afin de complémenter une étude sur les jeunes, vous êtes priés de fournir le nom de l’école fréquentée par les enfants dont les informations et les identités se trouve dans le dossier annexe, en envoyant au plus possible à l’adresse ciraklikyayginegitim@gmail.com “

Suite à la révélation de cette affaire de fichage, une enquête est ouverte et le Directeur de l’Education Nationale de Bağlar, Hacı Ali Çelik, et le Directeur de Yenişehir ont été relevés de leur fonction. 

Le Préfet de Diyarbakır, Hüseyin Aksoy a fait une déclaration pour souligner qu’ils ont un travail en cours, concernant la verbalisation des parents des enfants qui ont participé à des manifestations dans la ville, par une amande de 500 livres turques. Il a ajouté en justifiant la démarche des Directeurs :

“La place des enfants est dans leur famille. Les rues sont dangereuses et pleines de risques. Par conséquent le maintien des enfants loin des rues est notre objectif prioritaire. Dans les écoles, nos conseillers ont fait des études sur les enfants. Ces études et leurs intitulés ont été qualifiés de fichage. Notre but est de faire réussir ces enfants dans la société et à l’école.”

Me. Gazal Bayram Koluman, Directeur du Centre des Droits des Enfants du Barreau de Diyarbakır s’est exprimé en faisant référence à la Loi de la protection des droits des enfants, et aux conventions internationales :

“En aucun cas, les informations d’identité des enfants qu’ils soient accusés de délits ou non, ne peuvent être communiquées. Du point de vue de droits des enfants, la confidentialité de ces informations est primordiale. Une plainte sera déposée.”  

Nota : Toute ressemblance avec les propos entendus ici ou là en France ces jours derniers, serait fortuite et bien sur vraisemblable…

Naz Oke pour Kedistan

Source : Sendika.org

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts